Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Durst lance une imprimante numérique pour le carton ondulé

Tiziano Polito

Sujets relatifs :

L'entreprise tyrolienne innove sur le marché de l'impression des plaques grand format en développant une machine qui associe à la simplicité du jet d'encre les avantages de la polymérisation UV. Marchés visés : la PLV, les préséries et l'événementiel.

L'arrivée de Durst dans l'impression numérique n'a rien d'un hasard. Anticipant le déclin de la photographie argentique, ce fabricant d'agrandisseurs, scanners et autres minilabs, établi à Brixen dans le Tyrol italien, s'est tourné vers les technologies numériques à la fin des années 1990 pour donner un nouveau souffle à son activité. La Lambda, sa première imprimante numérique photo, se distingue par l'emploi d'encres à séchage ultraviolet (UV) et la possibilité de réaliser des tirages de grand format, deux caractéristiques qui deviendront, par la suite, une marque de fabrique de l'entreprise.

Encres polymérisées

Afin de répondre aux attentes d'un grand nombre de laboratoires photo, réalisant, en marge de leur activité, de l'affichage publicitaire ou signalétique, Durst a développé, en 2003, la RHO 205, une machine capable de traiter des plaques en polychlorure de vinyle (PVC), plastique alvéolaire, bois ou carton jusqu'à 7 centimètres d'épaisseur. Ce parcours s'est révélé extrêmement productif en termes de savoir-faire. En 2005, lorsque l'entreprise décide de s'attaquer au secteur de l'emballage en créant la Ropack, une machine dédiée au carton ondulé, elle dispose des acquis nécessaires pour imprimer des supports rigides en numérique avec des encres UV. Elle n'aura plus qu'à adapter la machine aux spécificités du matériau. « A la différence du plastique, le carton ondulé est un matériau vivant. Non seulement il est instable sur le plan dimensionnel, mais en plus il dégage des poussières pouvant occasionner des défauts d'impression », explique Guillaume Vignon, responsable commercial de la filiale française. Pour éviter le curling, à savoir la tendance du carton à gondoler sous l'effet de la chaleur des lampes UV, Durst a recours à trois artifices : des lames de guidage situées des deux côtés du chariot pour maintenir la plaque latéralement, des roulettes en entrée et en sortie de machine pour la bloquer perpendiculairement, un tapis à aspiration pour la plaquer vers le bas. Quant aux poussières, elles sont éliminées par une brosse mécanique qui nettoie le carton sur toute sa largeur au moment où il est introduit dans la machine. Parfaitement stable et propre, le support peut ainsi être imprimé correctement. Une fois appliquées, les encres sont immédiatement polymérisées par les rayons UV. La technique présente d'indéniables avantages par rapport aux encres à solvants ou à eau en termes de brillance et de conservation des couleurs, même en présence de papiers de couverture absorbants, comme c'est souvent le cas dans le carton ondulé. L'impression est réalisée au moyen d'un mécanisme piézo-électrique classique. Chaque tête de la machine comprend 512 buses par matrice, soit le double du nombre communément utilisé pour ce type de procédé. A ce gage de qualité qui se traduit par l'impression d'un plus grand nombre de lignes sur le support, s'ajoute la possibilité d'additionner à la quadrichromie traditionnelle un blanc et un vernis, voire un ton direct. Dédiée, comme toutes les machines numériques actuelles, à la production de petites et moyennes séries - en l'occurrence, de caisses en carton, présentoirs et autres emballages en carton ondulé -, la Ropack représente également une option intéressante dans la fabrication de préséries industrielles ou de packagings événementiels.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Un film ultrablanc pour l’étiquetage

Technologie

Un film ultrablanc pour l’étiquetage

Innovia Films lance un substrat en polypropylène biorienté (BOPP), épais, et possédant une opacité de 91% pour les applications « premium ». - Blanc, brillant, épais : tels sont les trois[…]

22/11/2021 | PlastiquesImpression
Viallon se dote d’un nouveau combiné flexo

Investissements

Viallon se dote d’un nouveau combiné flexo

« Le futur de l’emballage passe par le numérique », annonce Jean-Pascal Bobst, Pdg de Bobst

Entretien

« Le futur de l’emballage passe par le numérique », annonce Jean-Pascal Bobst, Pdg de Bobst

Un scientifique à la tête de Heidelberg

Carnet

Un scientifique à la tête de Heidelberg

Plus d'articles