Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

DU CARTON GRISÀ LA PÂTE CHIMIQUE

Henri Saporta

Sujets relatifs :

Les étuis pliants sont, le plus souvent, fabriqués à partir de carton plat. Un terme générique qui recouvre une vaste palette de matériaux.

De la toute petite série à la très grande série, de la très petite entreprise à la multinationale, du produit alimentaire à la pharmacie en passant par le luxe ou encore le bricolage : le monde des étuis pliants couvre un spectre extrêmement large en termes d'applications et de débouchés. En outre, à la différence des États-Unis, l'Europe se caractérise par une fragmentation très importante des séries. Une grande marque de céréales peut ainsi compter, en Amérique du nord, sept références de boîtes et une seule langue pour un total de 170 000 tonnes annuelles transformées en trois jours contre, en Europe, 57 références et une quinzaine de langues pour un total de 65 000 tonnes transformées avec dix changements de machines par jour. Par ailleurs, alors que l'Amérique du nord est en bobines, le marché européen travaille en feuille, une spécificité qui oblige les entreprises à stocker plusieurs formats afin de garder de la souplesse lors de l'imposition. Autant de facteurs qui expliquent, en partie, que le marché des transformateurs soit très fragmenté. Cohabitent ainsi de petites entreprises aux marchés régionaux comme, en France, Posson ou Cartotech et des entreprises de dimension européenne comme les belges VPK Packaging ou Van Genechten, le britannique Nampak ou encore les français CPC ou LGR.

En termes de matériaux, l'offre se décompose, dans le carton plat, en deux grandes familles : les cartons à base de fibres recyclées avec ou sans couchage - c'est le « carton gris » - et les cartons à base de fibres vierges issues du bois avec ou sans couchage. Le couchage a pour fonction d'améliorer l'aptitude à l'impression du carton. Les possibilités sont, en réalité, importantes car les fabricants de carton exploitent la technologie dite multi-jet qui permet d'associer différentes qualités de fibres et pâtes.

Plusieurs types de pâtes sont d'ailleurs utilisés : la pâte neuve chimique correspond aux fibres de cellulose qui sont extraites du bois par cuisson dans une solution chimique ; la pâte neuve mécanique correspond aux fibres qui sont extraites des copeaux de bois par broyage ; la pâte recyclée est, pour sa part, obtenue par dissolution et désencrage dans l'eau de papiers et cartons de récupération (PCR). Le marché du carton plat est largement structuré par ses marchés. Très utilisé dans l'agroalimentaire, le carton gris - dont Careo et Mayr-Melhnof se sont fait les champions - n'est, par exemple, pas vraiment en concurrence avec les cartons haut de gamme des scandinaves comme M-real ou Stora Enso.

En termes de grammage, le carton plat est généralement compris entre 160 et 600 grammes par mètre carré pour des épaisseurs allant de 300 à 800 micromètres. Le marché est estimé à sept millions de tonnes par an selon l'Association européenne des producteurs de carton plat et de cartonnages (ProCarton). Il faut compter aussi avec la microcannelure, un carton ondulé de très faibles épaisseurs qui possède notamment d'excellentes propriétés de résistance à la compression. S'ajoutent également les boîtes en plastique ou en métal, les tubes ou encore les boîtes montées et autres coffrets qui ont pour structure une boîte en carton. Quant au kraft, on le trouve surtout sur le marché du multipack pour boisson.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

L’emballage limite les dégâts face au Covid-19

Indicateurs

L’emballage limite les dégâts face au Covid-19

La filière a régressé de 7,6% au cours de l’année 2020, faisant preuve de résilience par rapport au reste de l'industrie manufacturière. Le verre a souffert davantage que le plastique ou le[…]

Quatre start-up retenues par Sodebo et Brioches Fonteneau

Economie circulaire

Quatre start-up retenues par Sodebo et Brioches Fonteneau

Sodebo et Brioches Fonteneau cherchent des solutions disruptives

Innovation

Sodebo et Brioches Fonteneau cherchent des solutions disruptives

Les nanomatériaux doivent être mieux identifiés et évalués

Sécurité sanitaire

Les nanomatériaux doivent être mieux identifiés et évalués

Plus d'articles