Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

DPL réinvente le blister double-coque avec son Pelipack facile à ouvrir

TP

Sujets relatifs :

,
 

Tout le monde a déjà eu entre les mains un blister double-coque. Attractif et sûr mais ô combien difficile à ouvrir. Quand ce n'est pas avec des ciseaux, c'est avec un couteau ou un cutter qu'il faut s'y prendre. Les distributeurs, qui s'en servent pour conditionner téléphones portables, outils et autres petits matériels de papeterie ou de bricolage, arguent que, si cet emballage est difficile à ouvrir, c'est aussi parce que c'est un excellent moyen pour décourager la démarque inconnue. Soit, en termes moins choisis, le vol. Or DPL, un concepteur d'emballages établi à La Talaudière (Loire), a amélioré l'ouverture de cet emballage en remplaçant la coque postérieure par un film prédécoupé recouvert d'un opercule autocollant. Résultat : l'emballage dispose toujours d'un témoin d'effraction - permettant de voir qu'il a été ouvert - mais, à la différence d'un blister traditionnel, il est beaucoup plus facile à ouvrir. Surtout il est refermable grâce à son étiquette autocollante. Idéal pour garder des produits à utilisation fractionnée comme les agrafes, les clous ou les cavaliers. Quant aux informations sur le produit ou son mode d'emploi, souvent nécessaires lorsqu'il s'agit d'articles de bricolage ou de téléphonie, elles sont reportées sur l'étiquette elle-même ou sur un livret. « Le concept est intéressant car il permet aussi une économie de film de l'ordre de 30% », indique Dominque Curtil, designer en packaging, responsable de DPL. Le Pelipack - tel est le nom de cet emballage - est fabriqué par Flexo-line, un spécialiste de l'étiquette établi à St-Just-Malmont (Loire). Il est mis en oeuvre sur une machine de remplissage manuelle ou automatique à une cadence pouvant atteindre 2 000 pièces par heure. La machine de fermeture ne nécessite ni outillage ni soudure à haute fréquence. Autant d'atouts qui ont poussé Auchan à choisir le Pelipack pour conditionner des petites pièces de quincaillerie.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Uflex investit en Hongrie

Uflex investit en Hongrie

Le fabricant indien d’emballages souples va construire sa deuxième usine européenne pour 71 millions d’euros. - L’indien Uflex, qui se présente comme le premier fabricant d’emballages souples de son[…]

BBC Cellpack a un nouveau Pdg

Carnet

BBC Cellpack a un nouveau Pdg

Carlsberg filmera ses packs avec Ceisa Packaging

Carlsberg filmera ses packs avec Ceisa Packaging

Des films plus fins pour les caisses-outres

Des films plus fins pour les caisses-outres

Plus d'articles