Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Digital Packaging, un Champion caché en Ile-de-France

HS TP

Sujets relatifs :

,
 

Avant la grande finale qui aura lieu à Paris le 9 juin au Sénat, le tour de France des Champions cachés arrive à son terme avec l'Ile-de-France. La soirée de remise du 12 mai aura lieu à Paris dans les locaux de la Chambre de commerce et d'industrie (CCIP). Editeur de L'Usine Nouvelle, d'Emballages Magazine ou de LSA, Groupe Industrie Services Info (GISI) a parcouru toutes les régions de France pour débusquer des entreprises performantes et méconnues qui affichent un leadership à l'échelle française, européenne, voire mondiale. En Ile-de-France, Emballages Magazine a trouvé une jeune société installée à Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine) portée par la technologie de l'impression numérique. Car le fondateur de Digital Packaging y croit vraiment ! Déjà étonné par la première machine d'impression numérique à feuilles, Gilles Pingeot, 49 ans, n'hésite pas à démissionner de son poste de directeur commercial de l'imprimerie Siaco dès que sort la première machine pour bobine pour créer son entreprise à Issy-les-Moulineaux en 1999. Et les résultats sont au rendez-vous. L'année dernière, Digital Packaging a réalisé un chiffre d'affaires de 1,3 million d'euros avec 12 salariés, en hausse de 43 % par rapport à 2002. Quant au résultat net, il ressort à 75 000 euros. Soit une rentabilité satisfaisante de 6 %. Enfin, à période comparable, les résultats du premier trimestre indiquent déjà une progression « significative » de l'activité... Il faut bien dire que, à l'échelle européenne, Digital Packaging affiche sans complexe sa suprématie sur le marché des préséries d'emballage. Très prisée des designers, cette prestation intervient lors de la phase de création d'un emballage qui, avant l'industrialisation, doit encore être testée en condition réelle auprès des consommateurs voire des différents services d'une marque. Les atouts de Digital Packaging sont alors une très grande réactivité grâce, en partie, à la réduction des temps de calage et une expertise de la colorimétrie sur différents substrats qu'ils soient à base de papier, de plastique ou encore de complexe. Mais Gilles Pingeot croit également beaucoup au marché de la personnalisation des emballages. A la possibilité de créer un emballage unique. En témoigne le dernier lancement de l'entreprise : Digisleeve. Pour mener à bien ce projet de longue haleine, Gilles Pingeot s'est, en fait, tourné vers un partenaire de longue date en la personne d'Eric Fresnel, le président de Sleever International. Ce spécialiste de l'habillage de produits sous film rétractables - les sleeves, en anglais, ou manchons, en français - a pris, à cette occasion, 20 % du capital de Digital Packaging. « Jusqu'à maintenant, il y avait le "consumer relationship management" (CRM) qui consiste à intégrer des bases de données dans un document. Aujourd'hui, nous lançons la même chose avec l'introduction de l'événementiel dans un sleeve personnalisé. Cela n'existait pas en Europe », explique Gilles Pingeot, qui réalise actuellement le quart de son chiffre d'affaires dans l'impression de manchons rétractables. Par ailleurs, afin de mener à bien son projet sur le plan technique, Digital Packaging est resté fidèle à HP Indigo. Le constructeur de presses numériques lui a réservé la primeur du lancement de la ws 4000, une machine adaptée à l'impression d'emballages souples. Avec cette presse unique acquise pour 600 000 euros, Digital Packaging compte offrir des perspectives inédites aux entreprises en quête de différenciation ou d'identification retardée. Les champagnes Pierrel ont déjà franchi le pas. La ws 4000 apporte, en effet, de nombreuses innovations. En termes de cadence par exemple : à 16 mètres par minute, elle imprime deux fois plus rapidement que la précédente génération. En termes de qualité d'impression aussi : elle dispose ainsi de sept réservoirs de couleur - dont un est réservé au blanc couvrant - pour travailler en hexachromie. Une qualité qui s'aligne sur l'héliogravure. Exemple de développement : Digital Packaging met à la disposition des enseignes de la grande distribution une machine qui permet de décorer des produits à l'unité. Reste enfin le domaine de la sécurité. Gilles Pingeot se montre discret, mais Digital Packaging apporte assurément des réponses en termes de lutte contre la contrefaçon. A suivre.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Braincube ou le miracle du « big data »

Technologie

Braincube ou le miracle du « big data »

L’entreprise auvergnate prépare une nouvelle levée de fonds pour asseoir sa croissance - À Issoire (Puy-de-Dôme), Braincube a fait du « big data » son cheval de bataille. Implantée[…]

14/04/2021 | Industrie
IA : « Chez Omron, nous entrons dans l’ère du réflexe »

Entretien

IA : « Chez Omron, nous entrons dans l’ère du réflexe »

DS Smith modernise sa cartonnerie de Rouen

Investissements

DS Smith modernise sa cartonnerie de Rouen

Les sacs en kraft améliorent leur profil environnemental

Profession

Les sacs en kraft améliorent leur profil environnemental

Plus d'articles