Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Des matériels plus en phase avec les attentes des utilisateurs

Tiziano Polito

Sujets relatifs :

, ,
Toujours aussi nombreux à Lyon, les professionnels de la filière améliorent l'utilisation, l'entretien et l'intégration de leurs systèmes en usine.

Comme d'habitude, les constructeurs de matériel de marquage, codage et identification sont venus nombreux à Lyon pour Europack. Rien de plus normal. Le quart des entreprises rattachées à ce secteur d'activité sont implantées en Rhône-Alpes. Les autres, pour la plupart originaires de la région parisienne, ne leur ont pas faussé compagnie.

Le gotha de la profession étant réuni sur le salon, difficile alors, même pour le visiteur le plus exigeant, de ne pas trouver son bonheur sur les stands.

Liaison Wi-Fi

Les efforts consentis par les constructeurs pour améliorer leurs matériels sont, en tout cas, toujours aussi remarquables. Pour faciliter les opérations d'étiquetage des palettes en entrepôt, Sato France a, par exemple, pensé à miniaturiser ses imprimantes à transfert thermique en les équipant d'une liaison Wi-Fi avec la base de données informatisée de l'entreprise. En portant ce matériel à la ceinture, l'opérateur intervient vite et sans risque d'erreurs. Imaje, quant à lui, s'est focalisé sur l'entretien de ses marqueurs jet d'encre à petits caractères. « Grâce à une légère modification de la tête d'impression sur la série 9000, on nettoie la plaque à buse de l'intérieur et non plus de l'extérieur. L'opération est simple à effectuer. De plus, on économise sur le consommable », commente Bernard Deuil, responsable marketing. Son concurrent Videojet, situé sur le stand juste en face, cherche également à faciliter l'emploi de ses matériels. Sur son imprimante 1310, le changement d'encre s'effectue, en temps masqué, pendant la production. Qui plus est, il suffit d'appuyer sur une touche pour régler à la fois l'amorçage, le réglage de la pression de la buse et les autres fonctions de base de l'appareil. Chez Linx, en revanche, on a voulu répondre aux attentes de la grande distribution en rajoutant une tête d'impression à la IJ 600 afin d'imprimer le carton non plus sur une, mais sur plusieurs faces. « Comme ça, le manutentionnaire n'a pas besoin de retourner la caisse dans tous les sens avant de trouver le code à barres », explique un responsable de la société. Matthews, pour sa part, met l'accent sur la facilité d'intégration de ses imprimantes haute résolution THR700 process : « Il suffit de brancher un clavier et un écran, et ça marche », indique Jérôme Moulin, responsable marketing.

Mise en réseau

Les matériels devenant toujours plus nombreux et difficiles à gérer, certaines entreprises se soucient justement des problèmes d'implantation et de mise en réseau. C'est le cas d'Eticoncept qui présentait la dernière version de Legitrack, son logiciel d'étiquetage et de traçabilité de cartons et palettes, capable de gérer les différentes typologies d'imprimantes, terminaux et autres lecteurs d'une façon extrêmement conviviale. Ou de Domino qui, avec Connect+, propose une solution de mise en réseau pour les imprimantes simplifiant la gestion des messages pour réduire les probabilités d'erreurs. A noter également, la présence sur le stand de ce dernier d'une machine jet d'encre pour l'impression à haute vitesse de données variables sur des étuis pliants. « L'événementiel et la personnalisation des emballages constituent des débouchés très intéressants », confie Yann Gorrity, depuis peu à la tête de la société. Enfin, Francopack montrait qu'assurer une fonction aussi importante que l'identification peut se résumer, parfois, à l'achat de matériel, somme toute, assez élémentaire et peu onéreux. Le Securitape, un système qu'il présentait sur son stand, garantit la sécurité d'une caisse en carton au moyen d'une simple bande adhésive sous laquelle on vient introduire une bande de papier, imprimée au fur et à mesure. Si le carton est ouvert, la bande unique contenant le code est détruite et le carton ne peut plus être refermé dans ses conditions d'origine. Simple comme bonjour.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Des encres plus durables chez Hubergroup

Economie circulaire

Des encres plus durables chez Hubergroup

Après les encres à base d’eau, le producteur allemand a certifié celles à base de solvant utilisées en flexo et en hélio pour l’impression d’emballages. - Les problématiques[…]

21/10/2021 | Encres-colles
Flint Group améliore le recyclage des bouteilles PET

Economie circulaire

Flint Group améliore le recyclage des bouteilles PET

Herma concilie opacité et amovibilité

Technologie

Herma concilie opacité et amovibilité

Un ruban adhésif en PP recyclé

Economie circulaire

Un ruban adhésif en PP recyclé

Plus d'articles