Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Des investissements en cascade chez Tetra Pak

Tiziano Polito

Sujets relatifs :

Le suédois va dépenser 425 millions d'euros pour renforcer ses unités de production. L'Asie bénéficiera d'un traitement particulier. Mais l'Europe n'est pas oubliée.

On n'est pas numéro un de l'emballage pour rien ! Quand Tetra Pak (Tetra Laval) annonce un plan d'investissements, il n'y va pas avec le dos de la cuillère. Le suédois, qui propose des solutions complètes pour le conditionnement en brique aseptique en carton, va mettre sur la table pas moins de 425 millions d'euros pour agrandir ses usines de Modène et de Rubiera en Italie, de Lund en Suède, et créer ou développer d'autres unités de production aux quatre coins du monde. Un plan triennal, qui s'étalera jusqu'en 2011, et qui fait la part belle aux pays asiatiques. Dans le détail, l'enveloppe prévoit 88 et 90 millions d'euros respectivement pour l'Inde et le Pakistan, 30 millions d'euros pour le Brésil, 60 millions pour la Chine et près de 100 millions pour la Russie. « Le sud-est asiatique, la Chine et l'Inde sont les régions qui offrent, à ce jour, le potentiel de développement le plus intéressant sur les marchés du lait et des jus de fruits en circuit ambiant. Nous tablons sur un taux de croissance d'au moins 10 % jusqu'en 2011 », explique Michael Grosse, vice-président exécutif R&D de l'entreprise.

Centre névralgique

En déplaçant ses investissements à l'est, Tetra Pak suit ainsi l'évolution de la demande. Le barycentre de son activité, d'ailleurs, n'a fait que se déplacer au cours des dernières années. La Chine par exemple, où le groupe était totalement absent il y a seulement dix ans, représente aujourd'hui son premier marché mondial en termes d'unités d'emballages vendues : 23 milliards sur un total de 140 milliards. Un chiffre à comparer à celui d'un pays comme la France, où le groupe « ne » vend que 3,3 milliards de briques par an. Les centres névralgiques de l'entreprise vont néanmoins rester en Europe. Tetra Pak envisage même de les renforcer. L'usine de Lund, berceau historique du groupe, recevra ainsi 32,6 millions d'euros. Modène, où 25 millions d'euros ont déjà été investis dans la rénovation de l'usine, bénéficiera d'une rallonge supplémentaire de 15 millions d'euros pour agrandir les bâtiments et augmenter le personnel. Dédié à l'assemblage des conditionneuses mais qui possède également un pôle de R&D et une partie des services marketing, le site emploiera 720 personnes en 2010. Et pas que des Italiens ! « Près de 32 nationalités sont présentes dans cette usine qui a vu naître 100 nouveaux produits au cours des 15 dernières années », précise Ivano Selmi, directeur du site. Modène deviendra aussi l'usine « pilote » pour l'assemblage des A3 iLine, la nouvelle gamme de conditionneuses (voir EM 889 du 30 juin 2008) qui deviendra, à terme, la plateforme standard de Tetra Pak. Disponible dans les trois versions que sont High-speed, Flex et Compact-flex, la gamme a été développée pour répondre à trois exigences : diminuer les coûts de fonctionnement, apporter un surplus de cadences, faciliter les changements de format. Une dizaine de lignes ont déjà été installées. Vingt sont en cours d'assemblage. Parmi les commanditaires, des grands groupes de l'industrie des boissons au Brésil, en Arabie Saoudite, en Chine, au Vietnam et... en France.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Un projet de R&D pour le recyclage des films multicouches

Economie circulaire

Un projet de R&D pour le recyclage des films multicouches

Coordonné par IPC, Cimpa fait partie des derniers projets financés par l’Union européenne dans le cadre du programme de recherche H2020. - Avec 2,6 millions de tonnes de films plastique multicouches[…]

08/07/2021 | PlastiquesR&D
Quand les bouteilles en PET deviennent de l’arôme de vanille

Economie circulaire

Quand les bouteilles en PET deviennent de l’arôme de vanille

Le recyclage chimique gagne l’ABS

Economie circulaire

Le recyclage chimique gagne l’ABS

Metsä Board explore le carton du futur

Innovation

Metsä Board explore le carton du futur

Plus d'articles