Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Des biomatériaux et des seniors

HENRI SAPORTA RÉDACTEUR EN CHEF

Sujets relatifs :

 

Dans ce numéro du mois de mars, Emballages Magazine aborde deux sujets très différents, qui n'ont en commun que l'importance qu'ils revêtent, chacun de leur côté, pour le futur de la filière de l'emballage et du conditionnement. Le premier sujet a trait aux matériaux. L'emballage avait l'habitude de compter avec six grandes familles : les métaux que sont l'acier et l'aluminium, le verre, le bois, les fibres cellulosiques, les plastiques et les complexes. Il va bien falloir se résoudre à en ajouter une septième : les biomatériaux.

Les biomatériaux ? Un néologisme qui recouvre une nouvelle famille de polymères issus de ressources renouvelables agricoles, comme la pomme de terre ou le maïs, et/ou compostables. Pour ne pas dire biodégradables. Face à un pétrole devenu rare et très cher et des fluctuations assorties de hausses brutales des cours de matières plastiques issues des hydrocarbures, les biomatériaux offrent désormais une alternative séduisante. Et si beaucoup de chantiers restent à mener à bien en termes de techniques de transformation, de contact, d'inertie ou encore de barrière, les biomatériaux sont l'avenir de l'emballage. C'est une tendance lourde

Le deuxième sujet est de nature sociologique : une véritable bombe démographique est train de se former avec le départ à la retraite de la génération du baby-boom. Et les industriels ne pourront pas faire longtemps l'impasse sur les conséquences du papy-boom qui en résulte. Il y a un marché immense à saisir et, il faut le dire, un marché très attractif. La ménagère de plus de cinquante ans dépense ainsi 25 à 50 % de plus que ses cadettes pour son alimentation.

Or, obnubilé depuis des années par les seuls enfants, le marketing oublie complètement que les seniors ont des besoins bien particuliers. En termes de clarté de l'information, de lisibilité, d'ergonomie ou encore de quantités, par exemple. Pour résumer : un peu moins de gadgets, et un plus de sérieux dans la joie et la bonne humeur. Mais voilà... Il serait malvenu de confondre seniors et personnes âgées. Et il n'est pas facile de concevoir des produits pour une population qui n'accepte pas forcément de se voir vieillir dans une société hantée par le jeunisme. C'est un dossier de fond !

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Encore 6 millions d’euros pour Avantium

Economie circulaire

Encore 6 millions d’euros pour Avantium

L’entreprise de chimie verte a obtenu un nouveau financement dans le cadre du programme européen Horizon 2020. - Après avoir reçu 1,6 million d’euros en juillet, Avantium décroche un nouveau financement de[…]

Un directeur commercial pour Tipa France

Economie circulaire

Un directeur commercial pour Tipa France

Le Mater-Bi est biodégradable dans l’eau de mer

Economie circulaire

Le Mater-Bi est biodégradable dans l’eau de mer

25 millions de dollars pour Tipa

Economie circulaire

25 millions de dollars pour Tipa

Plus d'articles