Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Economie circulaire

D'Eugène Poubelle aux sacs en plastique

ENQUÊTE RÉALISÉE PAR GILLES SOLARD

Sujets relatifs :

, ,
 

1884 EUGÈNE-RENÉ POUBELLE

Professeur de droit à Caen, où il voit le jour, et tenu en suspicion sous Napoléon III en raison de ses convictions démocratiques, Eugène René Poubelle (1833-1907) devient préfet en 1871, après la chute de l'Empire. Son oeuvre majeure reste l'assainissement des quartiers populaires où l'impureté de l'air et de l'eau potable favorise la mortalité et constitue une menace permanente de réapparition du choléra. Avec lui, 250 km d'égouts sont construits pour ne plus jeter les eaux usées dans la Seine. Et un arrêté du 7 mars 1884 imposant à chaque propriétaire d'immeuble de mettre à disposition de ses locataires une boîte à ordure le rend célèbre et populaire.

1960 LA POUBELLE PREND DU POIDS

En 50 ans, nos poubelles ont pris du poids. En 1960, un habitant jette en un an 220 kg de déchets. Dans les années 1980, elle pèse 380 kg et, en 2000, un habitant jette 450 kg, soit un peu plus d'un kilogramme par jour. Dans nos poubelles, les emballages occupent la moitié de la place en volume et un cinquième en poids. On jette environ dix emballages par jour et par famille et pas moins de 140 000 emballages dans toute la vie d'un homme.

1965 LE SAC DE CAISSE APPARAÎT

Devenu une alternative au sac poubelle, le sac de caisse apparaît dans les années 1965-67. Imperméable, léger, solide, il trouve rapidement sa place auprès de la distribution de l'époque. Il adopte la marque NF Environnement en 1999 grâce à l'enseigne Monoprix. D'abord en polyéthylène basse densité pour une épaisseur de 80 microns, il est ensuite fabriqué à partir de polyéthylène haute densité pour augmenter la résistance. En 35 ans, son épaisseur a diminué de plus des trois quarts pour atteindre moins de 19 microns. Qualifié d'objet du xxe siècle par le journal Libération, il peut supporter jusqu'à 2000 fois son poids. Malheureusement, il devient insupportable lorsqu'il est livré à lui-même dans la nature... Un objet du xxie siècle ?

1971 LE SAC POUBELLE S'IMPOSE

La Ville de Deauville est la première à imposer le sac poubelle par voie réglementaire en 1971. Ce sac de collecte est également le premier emballage à obtenir la marque NF Environnement en avril 1994. L'apparition de la coextrusion dans les années 1990 permettait en effet de réaliser des sacs en plusieurs couches dont l'une d'elle est composée de matériaux recyclés.

1983 LA COLLECTE SÉLECTIVE S'ORGANISE

Les verriers ont été les premiers à organiser une collecte sélective du verre par apport volontaire en 1983. En 1992, le décret sur la valorisation des emballages multiplie le nombre de poubelles destinées à séparer fermentescibles, emballages et déchets verts. C'est à Paris, qui produit 3 000 tonnes d'ordures ménagères par jour, soit 1,4 kg par habitant, que la collecte sélective s'est organisée le plus tardivement. Ce n'est que le 8 décembre 2003 que la Ville commence à la tester.

1993 LE SAC POUBELLE FAIT CAMPAGNE...

Apparu en 1993, le sac à sapin d'Handicap International apparaît dans les grandes surfaces. Installé au rayon sac poubelle à un prix 25 fois supérieur, le sac ne se vend la première année qu'à 60 000 exemplaires. Il se présente alors comme un tube de plastique doré sans fermeture. Nouvelle mouture en 1996. Il est désormais choisi par 630 000 familles. Chaque sac acheté permet à Handicap International de gagner 1 euro pour agir en faveur de personnes handicapées.

2003 ... ET SE MODERNISE

Le sac poubelle gagne en praticité grâce à un lien de fermeture. Il s'adapte également à la collecte sélective en prenant des couleurs pour différencier les catégories de déchets tout en restant transparent pour la vérification du trieur. Apparu en 2003, le sac d'Autobar Flexible Packaging, Easy Select est un sac poubelle disposant d'un côté transparent pour le trieur et d'un côté opaque pour ne pas en dévoiler le contenu...

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Avec son Plastic Act, la Febea veut verdir les emballages de la beauté

Profession

Avec son Plastic Act, la Febea veut verdir les emballages de la beauté

La Fédération des entreprises de la beauté (Febea) a lancé un plan d’actions pour rendre les packagings plus durables dans la cosmétique. Pour construire son Plastic Act, l’association[…]

Le recyclage enzymatique devient peu à peu une réalité

Economie circulaire

Le recyclage enzymatique devient peu à peu une réalité

Repsol, Axens et Ifpen misent sur la pyrolyse

Economie circulaire

Repsol, Axens et Ifpen misent sur la pyrolyse

Sidel s’engage sur le climat

Economie circulaire

Sidel s’engage sur le climat

Plus d'articles