Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Coups de bec sur Alcan

La rédactiond'Emballages Magazine

Sujets relatifs :

,
Le journal Le Canard enchaîné épingle le groupe canadien pour le plan de restructuration qu'il a concocté.
La CFDT avait déjà révélé un projet de restructuration au sein du groupe Alcan portant sur la suppression de 2 200 postes, dont 950 en France, et consécutif à l'achat de Pechiney. Dans son édition du 13 octobre, le « Canard enchaîné » enfonce le clou. Le journal satirique fait état d'un document secret de 27 pages, daté du 14 septembre, sur « la création du premier groupe mondial d'aluminium ». Document qui évoque la fermeture de plusieurs sites, la suppression de 2 200 emplois dans toute l'Europe, dont 900 en France, et la vente de plusieurs activités qui concernent 5 100 autres emplois. Le plan quantifie à l'unité près la restructuration du siège de Pechiney et analyse site par site « le défi des restructurations », en fonction notamment de la situation politique et sociale locale. Situation jugée très « difficile » en France, dans un contexte de « pouvoir accru de l'administration dû à une impulsion politique diluée et floue ». S'ensuivent des directives pour appliquer ce dispositif aussi discrètement que possible. « De simples réflexions non abouties », se défend la direction de la communication d'Alcan. Le groupe ayant été distingué il y a quelques jours par l'indice du Dow Jones Sustainibility World Index (DJSI World) selon des critères tels que, notamment, les codes de conduite, la gestion des risques et des crises et le développement du capital humain, Travis Engen, son PDG, avait déclaré que, « grâce à notre objectif de durabilité, nous devenons un meilleur investissement et sommes un meilleur employeur ». Une opinion pas forcément partagée par ses salariés, à moins que la transparence ne se définisse pas de la même façon des deux côtés de l'Atlantique.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

AstraZeneca inaugure une nouvelle unité de production

AstraZeneca inaugure une nouvelle unité de production

Le laboratoire pharmaceutique a investi 135 millions d’euros sur trois ans. – Une entreprise anglo-suédoise qui investit en France. Voilà de quoi illustrer « Choose France »,[…]

21/01/2019 | Investissement
Ineos choisit Anvers

Ineos choisit Anvers

7,5 millions d’euros pour développer le biorecyclage du PET

7,5 millions d’euros pour développer le biorecyclage du PET

Savoye équipe Würth Elektronik

Savoye équipe Würth Elektronik

Plus d'articles