Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Couleur sans pigments grâce aux surfaces...

AF

Un article du New Scientist, repris par l'hebdomadaire Courrier International, laisse espérer de fascinants développements dans le domaine des traitements de surface interférentiels, qui pourraient déboucher dans quelques années dans l'emballage. Il existe déjà des peintures interférentielles, que l'on doit à Merck et BASF notamment. Elles contiennent des paillettes composées d'une couche réfléchissante sous une couche transparente, si bien que les deux ondes réfléchies interagissent entre elles, créant des irisations semblables à ce que l'on voit lorsque de l'essence flotte sur une flaque d'eau. Mais, l'an dernier, Mool Gupta à l'université de Norfolk en Virginie (Etats-Unis), a créé pour la première fois une couleur vive et constante : il a coloré un morceau d'aluminium en bleu vif sans la moindre goutte de peinture. Le bleu provenait de la structure gravée à la surface du métal : un motif en nids-d'abeilles, strié de fines lignes parallèles distantes de 220 nanomètres. Ce grattage pourrait être gravé sur de grandes plaques avec une technologie similaire à celle utilisée pour graver des CD. Pour l'instant, seules les couleurs de courtes longueurs d'onde (vers le bleu) sont accessibles, mais Mool Gupta travaille sur d'autres types de gravures pour obtenir des rouges et des jaunes. Quant aux effets flaque d'essence, on peut les obtenir également par un « grattage de dispersion » en striant la matière. Outre les applications de grande envergure tel que décor iridescent d'un avion sans aucune peinture, par exemple, le laboratoire de recherche Qinetiq à Londres étudie les applications de ce grattage de diffraction pour créer des emballages destinés à attirer l'attention du consommateur, ou encore pour remplacer les hologrammes en tant que dispositifs anticontrefaçon...

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Ettlinger combine filtrage et extrusion

Ettlinger combine filtrage et extrusion

Une technique de filtrage et d'extrusion combinés qui permet l'utilisation de matériaux très impurs pour la production de films plastique : tel est ce que propose désormais l'allemand Ettlinger Kunststoffmaschinen, spécialisé dans les machines[…]

02/02/2009 |
Des bulles pour la sécurité

Des bulles pour la sécurité

Plasma : Agriplas et Isytech partenaires

Economie circulaire

Plasma : Agriplas et Isytech partenaires

Avec le lancement de CodeOnLine, GS1 s'invite dans l'internet des objets

Avec le lancement de CodeOnLine, GS1 s'invite dans l'internet des objets

Plus d'articles