Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Comexi : adepte de la production intégrée

Tiziano Polito

Sujets relatifs :

,
Le constructeur a voulu garder la main mise sur la totalité du process de fabrication de ses machines d'impression flexographiques. Un choix judicieux. Le catalan compte parmi les leaders mondiaux de sa spécialité.

Fabriquer une machine d'impression de A à Z - du châssis en acier, aux habillages en tôle, en passant par l'énorme tambour central - sans recourir à la sous-traitance, si ce n'est pour les composants électriques et quelques boulons, voilà qui est assez inhabituel. Alors que l'on croyait la production intégrée définitivement abandonnée au profit de modes d'organisation plus souples - ou « lean production » chez les Anglo-Saxons -, certains en Catalogne trouvent que les enseignements du fordisme sont encore d'actualité. C'est le cas de Comexi, une entreprise fondée en 1954 par la famille Xifra. Dans son usine ultramoderne de Girona, située à quelque 70 kilomètres au nord de Barcelone (Espagne), ce spécialiste des machines d'impression pour emballages souples en est encore à fondre son minerai. « La qualité de fabrication de certaines pièces métalliques est essentielle, car la fiabilité de l'ensemble de la machine en dépend. Il est primordial de garder la maîtrise de cette partie du process », explique le directeur de l'usine. Les tambours, par exemple, constituent une pièce hautement stratégique. Situés au coeur de la machine, ils servent d'appui au film que, parallèlement, ils refroidissent par le biais d'un filet d'eau qui passe dans un interstice situé entre deux cylindres. Pour éviter toute corrosion, Comexi leur fait subir une enduction au plasma puis un traitement de durcissement. Le tout est rigoureusement effectué en interne. D'autres pièces sont acheminées quotidiennement des deux filiales, Elpa - tôlerie - et Fungisa - fonderie -, puis transformées sur place par l'un des 4 centres d'usinage, exceptées les pièces coniques, usinées avec des tours CNC. Suivent les opérations d'assemblage et l'intégration des sous-ensembles électriques. Les tests sont effectués en présence des clients, en conditions réelles. Puis dès que tout est en ordre, la machine est démontée et emballée dans une caisse en bois. Prête à être expédiée.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Pierre Therville prend les rênes de Cama France

Carnet

Pierre Therville prend les rênes de Cama France

Nommé directeur de la filiale du groupe italien spécialisé dans les machines, il remplace Charles Girault qui rejoint MG-Tech. - Du changement chez Cama France : Pierre Therville prend en charge la direction de la filiale du[…]

Schneider Electric expérimente la 5G avec Orange

Technologie

Schneider Electric expérimente la 5G avec Orange

Un film plus fin pour les surgelés

Technologie

Un film plus fin pour les surgelés

Yaskawa étoffe sa gamme de robots scara

Technologie

Yaskawa étoffe sa gamme de robots scara

Plus d'articles