Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Chez Colgate, Cermex lance un robot d'encaissage à trois axes avec l'ER63

Sujets relatifs :

, ,
 

Cermex (Sidel), constructeur francais de machines de fins de ligne, semble bien avoir résolu la quadrature du cercle ! Le problème ? Encaisser à grande vitesse des flacons et des bouteilles, représentant une masse embarquée importante, dans un process continu. Et les spécialistes le savent, c'est vraiment compliqué ! Or la solution tient en un mot : tracking. Une solution qui consiste à synchroniser horizontalement le bras du robot d'encaissage avec la vis sans fin d'alimentation des flacons. Cermex a tout simplement rajouté un troisième axe sur un robot à deux axes. En l'occurence, l'ER60 - lancé en 1999, il est dédié aux lourdes charges - est devenu l'ER63. « Dans le vaste choix de robots disponible sur le marché, notre solution est totalement originale. C'est la première fois que l'on réalise un robot d'encaissage à trois axes », affirme Pierre Chevalier, en charge du marketing chez le constructeur. La prouesse, en tout cas, a séduit Colgate Palmolive qui a choisi d'accompagner le développement de cet équipement sur son site de Compiègne (Oise). Pour l'américain, l'ER63 permet de franchir allégrement le cap des 200 flacons par minute. Un objectif qui s'inscrit pleinement dans l'amélioration de la productivité que chaque site du groupe doit accomplir. Et les lignes de conditionnement sont actuellement en cours d'adaptation pour augmenter la cadence de production. Le robot d'encaissage peut, en effet, atteindre les 400 flacons par minute. En outre, en raison de la fluidité de la production et de la suppression des marches/arrêts séquentiels, l'ER63 a pour avantage induit d'alléger les coups de maintenance dans la mesure où le robot fonctionne aux alentours de 17 cycles par minute alors que la cadence maximale est de 30 cycles. Cette configuration permet également de préserver l'aspect des flacons en limitant les chocs. Un atout non négligeable quand la réduction des épaisseurs et la sophistication des décors rendent nécessaire de nouvelles précautions. Cermex lancera officiellement l'ER63 lors du salon allemand Interpack l'année prochaine. Mais la carrière commerciale de ce robot à trois axes s'ouvre d'ores et déjà sous de solides auspices : Pfizer et Unilever ont déjà plébiscité cette nouvelle solution d'encaissage.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Coca-Cola présente une bouteille en papier

Economie circulaire

Coca-Cola présente une bouteille en papier

Le géant des sodas a conçu avec Paboco un premier prototype qui contient encore un film intérieur en rPET. Il travaille sur son élimination. - Les projets de bouteille en fibres de cellulose se succèdent[…]

22/10/2020 | PapierR&D
Tous les petits formats de Danone eaux France passent au rPET

Economie circulaire

Tous les petits formats de Danone eaux France passent au rPET

La consigne revient dans le vin

Economie circulaire

La consigne revient dans le vin

Le vin bio Oé minimise son impact

Stratégie

Le vin bio Oé minimise son impact

Plus d'articles