Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

ChemConnect convoite l'emballage

TP

Sujets relatifs :

 

« Avec des réductions sur les prix d'achat des matières premières allant de 5 à 50 %, les transformateurs de matières plastiques ne pourront que bénéficier de nos services », explique Michele Hincks, vice-président marketing de ChemConnect, place de marché électronique spécialisée dans les produits chimiques et les matières plastiques. Cette société californienne, implantée à San Francisco (Californie) aux Etats-Unis, est l'une des seules à proposer des solutions de commerce électronique de bout en bout mettant en relation acheteurs et fournisseurs. C'est aussi une place de marché résolument orientée sur la négociation. Un plus pour les opérateurs particulièrement soucieux de profiter d'Internet pour réaliser des économies.

Enchères en ligne. Acheteurs et vendeurs participent à des enchères en ligne qui leur permettent de négocier non seulement les prix mais aussi les conditions de livraison, le niveau de service et les spécifications produits. Le tout par simple e-mail. Et Envera, l'outil de transaction, facilite les négociations entre les partenaires en leur fournissant un seul point d'entrée pour régler les détails financiers, mesurer et contrôler les échanges. De plus, afin de fiabiliser les transactions, l'entreprise a décidé de recourir à un modèle de document contractuel, créé à partir du dernier standard de l'industrie chimique, le Chemical Industry Data Exchange (CIDX).

20 000 abonnés. ChemConnect compte environ 20 000 abonnés, soit 7 500 à 8 000 entreprises dans le monde dont 250 en France. Surtout, la place de marché regroupe 42 des plus grands fournisseurs du secteur, parmi lesquels Air Liquide, BASF, Bayer, BP, Dow Chemical, Enichem, GE Plastics, ce qui représente un gage de sécurité pour les acheteurs encore récalcitrants au commerce électronique. L'entreprise a organisé son fonctionnement autour de départements commerciaux et dispose d'antennes de support technique réparties sur plusieurs zones géographiques aux Etats-Unis, en Asie et en Europe. Sur le Vieux Continent, elle dispose de plusieurs bureaux : Paris, Francfort, Rotterdam, Londres et Milan. Seulement voilà, avec une base de données qui compte plus de 60 000 produits allant des résines jusqu'aux produits transformés comme les films, la place de marché cherche maintenant à élargir ses débouchés. Dans son collimateur : l'Europe et tout particulièrement le secteur de l'emballage en plastique.

Marché européen. « Contrairement à nos attentes, le marché européen, notamment la France, se montre très réceptif vis-à-vis des technologies de commerce électronique. Il faut maintenant convaincre pour faire comprendre aux entreprises que l'e-commerce peut leur faire gagner de l'argent », précise Michele Hincks. Information, formation technique des opérateurs, participation à des salons professionnels, seront parmi les axes prioritaires de ChemConnect. La place de marché ambitionne de renforcer rapidement sa présence auprès des industriels français - notamment les nombreuses petites et moyennes entreprises - de la filière de l'emballage en plastique.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Multisac découpe avec Comexi

Investissements

Multisac découpe avec Comexi

Le fabricant d’emballages souples a investi dans une S1 DT. - Une machine pour en remplacer deux et produire encore plus vite… Multisac n’a pas eu à réfléchir longtemps lorsqu’il a[…]

06/12/2019 | PlastiquesProduction
Coveris met du recyclé dans ses films de fardelage

Coveris met du recyclé dans ses films de fardelage

Korozo à la conquête de l’Europe

Acquisitions

Korozo à la conquête de l’Europe

Transcontinental se désengage du papier et du polypropylène tissé

Acquisitions

Transcontinental se désengage du papier et du polypropylène tissé

Plus d'articles