Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Investissements

Cascades La Rochette prend le train du haut de gamme en douceur

GS

Sujets relatifs :

, ,
 

Après M-real et Iggesund, c'est au tour de l'usine Cascades La Rochette de réaliser un investissement conséquent de 10 millions d'euros. Point commun entre ces trois cartonniers : les investissements réalisés ou annoncés sont tous des investissements portant sur la qualité du matériau plutôt que sur la capacité de production. Et la comparaison s'arrête là, puisque La Rochette ne joue pas tout à fait dans la même cour que les autres. Il ne prétend pas produire du carton haut de gamme mais se cantonne au « folding box board », un carton couché pour boîte pliante qui comporte notamment de la pâte mécanique dans sa partie centrale. Et, à côté des géants scandinaves, le site de La Rochette (Savoie) reste à la taille humaine : 85 % de sa production de 140 000 tonnes est livrée en feuilles, au format demandé par 400 clients, à raison de 3 tonnes par commande. Cette géométrie lui donne une bonne assise sur de petits marchés, comme la boîte pâtissière ou le carton barrière pour le surgelé par exemple, qu'il maîtrise bien. Mais le cartonnier veut aujourd'hui améliorer la qualité de ses produits, en reconstruisant la partie humide de sa machine à papier numéro 3. Pourquoi la partie humide ? « Parce 80 % de la qualité du carton se situe à ce niveau-là », affirme Roger Fournier, directeur de l'usine. En schématisant, l'égouttage de l'eau au travers d'une table de formation du carton est aujourd'hui trop court. Et l'eau, qui représente 98 % du matériau à ce niveau, s'égoutte aujourd'hui uniquement vers le bas. En transformant deux toiles en une seule et en ajoutant un « top former » pour égoutter l'eau aussi vers le haut, Cascades La Rochette va pouvoir ainsi améliorer la composition et la cohésion et, partant, la rigidité de son carton. La rigidité est déterminante dans la mesure où elle permet notamment aux utilisateurs de faire tourner plus vite leurs machines. Fin de cette première étape : mai 2004. Elle sera suivie d'une deuxième étape, qui consistera à ajouter un couchage au verso pour augmenter le nombre de produits de spécialités, puis d'une troisième qui consacrera la pâte chimico-thermomécanique en lieu et place de la pâte mécanique. Cascades La Rochette est bel et bien en train de s'ouvrir, à petit pas consolidés, une porte sur l'avenir...

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Raja automatise l’expédition de ses colis avec Boa Concept

Investissements

Raja automatise l’expédition de ses colis avec Boa Concept

Le distributeur d’emballages a investi dans 100 m de convoyeurs Plug-and-Carry sur son site de Tremblay-en-France (Seine-Saint-Denis). - Quatre jours en tout pour installer et démarrer 100 mètres de convoyeurs reliant la[…]

03/03/2021 | Logistique
DS Smith investit dans la dorure à froid

Investissements

DS Smith investit dans la dorure à froid

Cartonnages Vaillant automatise le contrecollage

Investissements

Cartonnages Vaillant automatise le contrecollage

Krones crée une entité autonome pour le process brassicole

Investissements

Krones crée une entité autonome pour le process brassicole

Plus d'articles