Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Enquête

Breizpack : quand les Bretons prennent leur emballage en main

Sujets relatifs :

,
Le technopôle de Quimper-Cornouaille abrite dans ses murs des spécialistes qui prennent en charge tout ce qui tourne autour de l'emballage en Bretagne. Breizpack, petite structure composée de deux ingénieurs, organise des conférences, soutient et conseille les entreprises à la recherche d'une solution d'emballage. Et n'hésite pas à déposer des brevets.

Tout commence en 1996 ! « La Bretagne dispose de la plus forte proposition en matière agroalimentaire en France. Partant de ce constat, les institutions régionales ont pensé qu'avec un tel environnement, il était judicieux de développer l'emballage dans la région. Et cette année, Breizpack va fêter ses cinq ans d'existence », résume Andréa Ravarino, chef de projet. Comme la plus forte concentration d'entreprises se trouvait sur le technopôle de Quimper-Cornouaille, c'est logiquement cette ville qui a été choisie pour implanter Breizpack. Emanation du technopôle, ce « club » a pour mission de promouvoir les solutions emballage sur la région, afin de réduire autant que possible les coûts mais aussi pour développer des compétences qui ne sont pas très implantées en région. Et un simple constat guide les promoteurs du projet : les deux tiers du chiffre d'affaires de l'emballage sont réalisés dans l'industrie agroalimentaire.

Un des axes de travail de Breizpack consiste à aider au développement de l'ensemble de la filière de l'emballage : les entreprises de conditionnement à façon, les concepteurs de machines, les laboratoires de recherche.

L'emballage représente aujourd'hui 300 entreprises pour un effectif de 9 500 collaborateurs dans des métiers touchant au papier, au carton, au plastique, aux métaux, au bois, à la céramique, au verre mais aussi aux machines. Il génère un chiffre d'affaires de l'ordre de 7,2 milliards de francs (1,09 milliard d'euros).

300 entreprises

Breizpack offre aux entreprises qui viennent la consulter une bonne connaissance de l'offre existante. Les quatre membres de cette équipe sont issus du milieu de l'emballage avec, pour deux d'entre eux, une qualification d'ingénieur. Ils conseillent les entreprises, les aident aussi à monter et coordonner des groupes de travail.

Andréa Ravarino : « Nous aidons les entreprises à innover. Il ne s'agit pas de révolution permanente. Pour une société, faire réaliser une étiquette intelligente va représenter une innovation même si ce n'en est pas une sur le plan technologique. Notre connaissance du terrain permet à l'entrepreneur de trouver rapidement les compétences tant au niveau des concepteurs que des réalisateurs. L'assurance de les trouver ici apporte un confort inégalable avec l'assurance de coûts moindres au niveau des déplacements, par exemple ».

Le but est de faire se rencontrer les entreprises. De créer un maillage jusqu'alors inexistant. De développer la conscience d'appartenir à une filière...

Créer un maillage

Breizpack a récemment servi d'intermédiaire entre un producteur de saumon et un concepteur de machines. Le problème : l'emballage sous blisters en carton mobilisait une main d'oeuvre qui aurait été utile à la découpe. D'où une demande d'automatisation...

Pas si facile de trouver l'entreprise adéquate dans une région où la culture mécanique n'est pas développée ! Le projet est aujourd'hui en bonne voie et la machine pourrait intéresser d'autres secteurs d'activité. Implanté à Quimper, le concepteur et fabricant de machines se félicite d'avoir été sollicité pour un produit auquel il n'aurait pas spécialement songé seul.

Mais Breizpack offre aussi un soutien aux jeunes entreprises. Il accompagne les démarches techniques, commerciales, stratégiques. Il aide à trouver les financements et donc à monter les dossiers de demande de subventions. Il soutient les entreprises par une veille technologique et un conseil en propriété industrielle qui va jusqu'à aider au dépôt de brevets des process et des produits.

Un exemple : un groupe de pêcheurs s'est récemment rendu au Japon en voyage d'études sur les techniques de pêche. Ils ont remarqué qu'au lieu de mettre le poisson dans la glace leurs collègues japonais l'isolaient par une couche de papier. De retour en France, ils ont sollicité Breizpack pour trouver un laboratoire de recherche susceptible de mettre au point un papier offrant les mêmes propriétés bactéricides tout en étant respectueux des normes sanitaires. La collaboration est en cours sous le tutorat de Breizpack.

Il faut dire que les emballages actifs et les étiquettes intelligentes sont les deux technologies les plus sollicitées par les produits frais de la mer...

Force de propositions

« On n'a pas toujours à l'esprit que les compétences et les produits qui existent ont souvent un terrain d'application habituel plus étendu qu'il n'y paraît au départ. Les célèbres galettes bretonnes sont mises dans des boîtes en métal qui viennent toutes du Pas-de-Calais. Il n'y a pas de compétence en la matière dans la région. Or, en parallèle, un fabricant de jouets - JB Bois - produit pour son propre usage des emballages en bois. L'idée se fait jour chez Breizpack de mettre les galettes dans des plumiers de bois pour rester dans le savoir-faire régional. Le packaging proposé semble plus haut de gamme, plus écologique et innovant dans ce produit type », raconte Andréa Ravarino.

Breizpack se veut donc aussi force de propositions. Ainsi, si la Bretagne qui produit du cidre est la deuxième région brassicole de France, il n'existe aucune compétence dans le flaconnage de verre. « Nous réfléchissons aux moyens d'attirer ces compétences si importantes pour les cidriers et brasseurs de Bretagne », assure le chef de projet.

A l'exemple de ce fabricant de barquettes réalisées en pommes de terre dont l'application ne manque pas d'intérêt pour les produits alimentaires issus de l'agriculture biologique qui se développe dans la région. Un domaine prometteur si on veut bien s'y intéresser...

Breizpack tente également de faire bouger les choses en regroupant des secteurs d'activités ayant des intérêts communs. Dans cette optique, la Chambre de commerce et d'industrie (CCI) de Quimper intervient actuellement en créant un club pour les arts de la table. D'où découlera une réflexion sur le conditionnement de ces produits.

Car réfléchir à l'aspect global peut aider à vendre. Exemple, la réflexion sur les plats préparés a conduit à la mise au point d'un plateau de présentation aluminisé qui permet de passer au four des canapés surgelés.

Breizpack pousse d'ailleurs les entreprises bretonnes à faire appel à des designers. Des designers qui peuvent proposer de changer la destination d'un conditionnement existant, comme les bourriches, pour y mettre des T-shirts ou des céramiques. Ils peuvent aussi tout simplement doter un produit d'une étiquette originale qui participera fortement à son identité.

Dynamique impulsée

Bien connaître les possibilités ; ne pas hésiter à faire surgir de nouvelles compétences ; servir d'émulateur : Breizpack y réussit parce qu'il a mis en place en son sein un conseil stratégique itinérant en région.

Environ une trentaine de chefs d'entreprise y participent dont cinq à huit forment le noyau dur qui encadre toutes les réunions où qu'elles se tiennent. Une dizaine de participants locaux viennent toujours dialoguer. La dynamique impulsée n'est pas prête de s'éteindre. Les utilisateurs comme les fournisseurs ont appris qu'ils ont tout intérêt à réfléchir ensemble...

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Burgopak sécurise l’étui

Sécurité sanitaire

Burgopak sécurise l’étui

Le spécialiste de l’emballage coulissant lance Duallok CR3, une boîte à l’épreuve des enfants, dédiée aux produits dangereux comme les e-liquides et la marijuana. - Un million[…]

Léa Nature investit encore pour la cosmétique bio

Léa Nature investit encore pour la cosmétique bio

La Banque de France investit dans le conditionnement

La Banque de France investit dans le conditionnement

Tranzit Food trie les volailles avec Ishida

Tranzit Food trie les volailles avec Ishida

Plus d'articles