Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Biopolymères : après le maïs, la tomate ?

La rédaction d'Emballages Magazine

Sujets relatifs :

Des chercheurs italiens affirment pouvoir fabriquer des sacs biodégradables à partir des polysaccharides de ce fruit.

De la tomate à la fabrication de sacs biodégradables, il n'y a qu'un pas qu'une équipe du Centre national italien de recherche (CNR) affirme être en mesure de franchir. Le principe de la transformation est simple, selon Barbara Nicolaus, auteur d'une étude sur la réutilisation des rebuts de la tomate et chercheuse à l'Institut de chimie biomoléculaire de Pozzuoli, près de Naples, dépendant du CNR. "Notre programme de recherche vise à extraire et purifier des polysaccharides obtenues des rebuts de la transformation de la tomate pour en faire des sacs plastiques biodégradables", a-t-elle expliqué à l'agence italienne Ansa. "Un projet pilote est déjà en cours d'expérimentation dans plusieurs entreprises de la région de Naples et a suscité l'intérêt d'autres conserveries étrangères", a-t-elle ajouté. Son collègue, Rocco De Prisco, a précisé que "dans deux ou trois mois, on saura si le procédé est rentable pour les industriels de la conserve". Les polysaccharides sont des sucres à très longues chaînes moléculaires que l'on peut trouver dans les fibres végétales. Selon l'étude, leurs caractéristiques physico-chimiques permettent de développer un film biodégradable utilisable pour les sacs mais les bâche agricoles. L'Italie produit chaque année quelque 65 millions de quintaux de tomates. (AFP)

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Encore 6 millions d’euros pour Avantium

Economie circulaire

Encore 6 millions d’euros pour Avantium

L’entreprise de chimie verte a obtenu un nouveau financement dans le cadre du programme européen Horizon 2020. - Après avoir reçu 1,6 million d’euros en juillet, Avantium décroche un nouveau financement de[…]

Un directeur commercial pour Tipa France

Economie circulaire

Un directeur commercial pour Tipa France

Le Mater-Bi est biodégradable dans l’eau de mer

Economie circulaire

Le Mater-Bi est biodégradable dans l’eau de mer

25 millions de dollars pour Tipa

Economie circulaire

25 millions de dollars pour Tipa

Plus d'articles