Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Bataille de milliards autour de Combibloc

Tiziano Polito

Sujets relatifs :

Graeme Hart lance une contre-offre de 1,5 milliard d'euros pour prendre le contrôle du numéro deux mondial des briques. Ferd-CVC Partners surenchérit, bien décidé à ne pas se faire souffler l'affaire.

Le conseil d'administration de Sig aura bien fait d'attendre. Un mois et demi après avoir indiqué à ses actionnaires de refuser l'offre du norvégien Ferd et du britannique CVC Partners (voir le supplément au n° 814 d'Emballages Magazine), le voilà à nouveau sollicité pour la reprise de sa filiale Combibloc. C'est le milliardaire néo-zélandais Graeme Hart qui s'est invité à la table des négociations en proposant 1,5 milliard d'euros pour prendre le contrôle du numéro deux mondial de la brique en carton. Soit 14 % de plus que les deux premiers. L'offre publique d'achat (OPA) a été déposée le 19 décembre dernier par le biais de sa holding Rank. La réponse de la partie adverse ne s'est pas fait attendre et, pendant les vacances de Noël, le duo Ferd-CVC Partners a déclaré qu'il était prêt à débourser jusqu'à 1,61 milliard d'euros pour arriver à ses fins. Difficile de dire qui sortira vainqueur de cette partie de poker. Pour l'heure, la surenchère semble surtout profiter à Sig qui, après s'être séparé de Sig Pack et de Simonazzi, cherche à vendre au mieux-disant sa dernière filiale dans l'emballage. La bataille s'annonce rude. Car les deux prétendants semblent très déterminés.

Risque de position dominante

 

D'un côté, une société norvégienne, certes adossée à un fonds d'investissements, mais qui n'est autre que le numéro trois du secteur puisque Ferd détient 100 % du capital d'Elopak, l'inventeur de la brique dite à « toit pointu ». Et de l'autre, un inconnu qui a commencé à faire parler de lui il y a quelques mois en prenant le contrôle, toujours par l'intermédiaire de Rank, du groupe papetier néo-zélandais Carter Holt Harvey. Après s'être séparé de sa branche papetière, ce dernier a signé, fin décembre, un protocole d'accord pour acquérir la branche emballages pour boissons de l'américain International Paper pour un montant de 382 millions d'euros. Un rachat qui explique les visées de Rank. Comme son concurrent, la société ne cache pas ses ambitions de devenir le deuxième acteur mondial sur le marché des briques en carton, derrière le leader Tetra Pak (Tetra Laval). Reste à voir si Bruxelles laissera faire. Informée de l'OPA de Ferd-CVC, la Commission a ouvert une enquête approfondie afin d'évaluer le risque de position dominante. Sa décision sera connue avant le 15 mai.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

DS Smith peut reprendre Europac

DS Smith peut reprendre Europac

La Commission européenne autorise sous conditions cette fusion dans le carton ondulé. - L'annonce est tombée le mercredi 14 novembre. Craignant que "le projet de rachat réduise de manière significative[…]

Kodak a trouvé preneur pour sa flexo emballage

Kodak a trouvé preneur pour sa flexo emballage

Ondulé : Creil passe chez Rossmann

Ondulé : Creil passe chez Rossmann

O-I acquiert près de la moitié d’Empresas Comegua

O-I acquiert près de la moitié d’Empresas Comegua

Plus d'articles