Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Azur Adhésifs vend ses étiquettes à l'industrie comme à la cosmétique

PATRICK CAPPELLI
Spécialiste des étiquettes adhésives, Azur Adhésifs, implanté à quelques kilomètres de Grenoble, travaille pour tous les secteurs. Membre du réseau Rhône-Alpes Packaging (RAP), la petite entreprise s'est diversifiée vers des technologies pointues, comme les hologrammes ou encore les étiquettes d'identification par radiofréquence (RFID).

Imprimeur d'étiquettes adhésives de toutes natures, Azur Adhésifs est installé à Eybens (Isère), dans la banlieue de Grenoble. Cette société familiale emploie 24 personnes pour un chiffre d'affaires 2007 de 4,5 millions d'euros. « On reçoit de nos fournisseurs un complexe adhésif composé de trois couches : la matière, le plus souvent du papier, l'adhésif et le support protecteur, du papier siliconé qui permet de détacher les étiquettes », détaille Christophe Gely, directeur commercial. Cette matière se présente sous forme de rouleaux, et l'entreprise la transforme : carrés, rectangles, silhouettes, etc. Ces pièces sont imprimées puis rendues au client en bobines, feuille à feuille ou paravents. La spécialité d'Azur, « c'est sa bonne connaissance des complexes et sa faculté d'en proposer des spécifiques à ses clients », qui appartiennent principalement à l'industrie, au monde viticole et à l'univers des cosmétiques. Pour l'industrie, Azur fabrique des plaques signalétiques souples, apposées au dos des imprimantes, des écrans ou encore des compresseurs sur lesquelles apparaissent le nom et le logo du client, et des informations correspondant au produit qu'il va vendre à ses propres clients. L'épaisseur de ces étiquettes va de 30 à 200 microns. Le matériau employé est du polyester, qui résiste bien aux contraintes du monde industriel : frottement, poussière, chaleur. « Le polyester a la durée de vie du produit sur lequel il est posé », affirme Christophe Gely. Les étiquettes pour les bouteilles de vin sont composées de papiers vergers de couleur crème.

Clients régionaux

L'adhésif peut être soluble à l'eau et Azur sait réaliser de la dorure à chaud : doré, argenté ou couleurs métallisées. La production va de 20 000 à 200 000 étiquettes pour ce secteur viticole. Quant aux étiquettes pour les produits cosmétiques, elles sont transparentes, avec des impressions soignées, et même holographiques : « c'est de l'impression 3D, mais ce ne sont pas de vrais hologrammes, qui sont beaucoup plus chers », précise le directeur commercial. Azur Adhésifs est équipé des machines ad hoc pour fabriquer ces différents types d'étiquettes : offset classique en continu, typographie, flexographie, sérigraphie et offset numérique. La nouvelle presse numérique HP Indigo permet de réceptionner le fichier, de le travailler sur l'écran, puis de le renvoyer à la machine pour imprimer, soit un gain de temps et de matière. « Ça va beaucoup plus vite pour caler des quadris par exemple », précise Christophe Gely. Ces moyens de production permettent à l'entreprise de réaliser l'ensemble des étiquettes proposées sur le marché. La société grenobloise travaille à 70 % avec des clients régionaux, mais aussi avec l'étranger, car certains gros clients d'Azur Adhésifs possèdent des filiales hors de France. Structurée comme une grosse société, la PME de Grenoble est certifiée ISO 9 001 et ISO 14 001, norme qui respecte les contraintes environnementales. « Nous ne sommes pas une imprimerie à l'ancienne, avec des piles de papier d'un côté et des matériaux de l'autre. Le fait d'avoir des clients industriels nous pousse à travailler selon des process très précis », ajoute le directeur commercial. Mais travailler pour le monde industriel à son revers : les délocalisations de plus en plus nombreuses vers des pays moins onéreux réduisent de fait le nombre des clients potentiels des imprimeurs comme Azur Adhésifs. C'est pourquoi l'entreprise s'est diversifiée vers d'autres marchés comme le marketing.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Les sacs en kraft améliorent leur profil environnemental

Profession

Les sacs en kraft améliorent leur profil environnemental

Le bilan est passé de 92 g eq CO2 en 2015 à 85 en 2018. - Evaluer avec précision l’empreinte carbone des sacs en kraft afin de fournir aux différents maillons de la chaîne de valeurs des données[…]

02/03/2021 | PapierEconomie circulaire
Adivalor confirme ses ambitions

Economie circulaire

Adivalor confirme ses ambitions

Crown stable en 2020 malgré la croissance des boîtes

Résultats

Crown stable en 2020 malgré la croissance des boîtes

Huber Packaging passe sous pavillon mexicain

Acquisitions

Huber Packaging passe sous pavillon mexicain

Plus d'articles