Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Décryptage

Avec la Staper, Otor allie la vitesse à la souplesse

Tiziano Polito

Sujets relatifs :

, ,
Le cartonnier lance une formeuse de caisses particulièrement rapide pour le marché du prêt-à-vendre.

Concilier hautes cadences de production et souplesse dans les changements de format n'a jamais été chose aisée sur une machine. Otor réussit ce pari difficile en lançant la Staper, une formeuse de caisses qu'il destine tout particulièrement aux emballages deux-pièces - constitués d'une embase et d'une coiffe - mais qui fonctionne également pour le formage de caisses traditionnelles. L'intérêt du cartonnier pour le marché du prêt-à-vendre (PAV) n'est pas nouveau. Depuis quelques années maintenant, il propose diverses versions de caisses présentoirs, avec ou sans pans coupés, composées d'un fond et d'un couvercle à rabats (Otor Dispo et Dispal, 4 et 8) pour l'industrie de l'embouteillage, des produits d'entretien ou des soins de la personne.

Technologies servomoteurs

Avec la Staper, il a voulu répondre à une attente de sa clientèle en matière de mécanisation de ces mêmes caisses en carton. « La plupart de nos clients sont confrontés à des changements de format fréquents. Ils veulent donc des machines souples, sans pour autant renoncer aux cadences », précise Gérard Mathieu, directeur marketing et développement de l'entreprise. Sur le plan technique, la Staper se distingue par l'emploi massif des technologies servomoteurs. Pas moins de 15 brushless font tourner cette machine. Ils lui assurent la souplesse nécessaire lorsqu'il faut passer d'un modèle de caisse à un autre - un changement de format prendra entre 10 et 30 minutes sachant que la majeure partie des réglages est effectuée directement à partir du pupitre de contrôle. Ils donnent aussi la capacité de produire près de 50 cartons à la minute, ce qui n'est pas rien sachant que la précédente version de la machine ne dépassait pas les 30 caisses à la minute. Sur le plan de l'architecture, la machine se compose de deux modules. Le premier, dédié à la jonction des découpes, contient les deux magasins parallèles où l'opérateur charge les embases et les coiffes, s'il travaille en caisse deux-pièces, ou les découpes simples s'il travaille en caisse mono-pièce. Le deuxième module est dédié au formage. Les découpes sont assemblées par collage et formées sur un mandrin selon une technologie qui a déjà fait ses preuves. « La formation précise de la caisse autour du mandrin nous permet d'utiliser des papiers de grammage inférieur sans pour autant compromettre la résistance à la compression verticale de l'emballage. Il va de soi que, pour l'utilisateur, cela se traduit par des économies supplémentaires », indique Gérard Mathieu. Afin d'améliorer l'ergonomie, Otor a positionné les points de chargement des découpes à hauteur d'homme. Il a aussi élargi au maximum la capacité des magasins afin d'augmenter l'autonomie de la machine - qui atteint 20 minutes lorsque les découpes ne sont pas trop épaisses. Lancée en mars, la Staper a rencontré un vif succès au salon Interpack, à Düsseldorf (Allemagne), en avril dernier, notamment auprès du public étranger. En France, plusieurs machines ont déjà été vendues dans le secteur des boissons.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Tetra Laval donne 10 millions d'euros pour la recherche contre le Covid-19

Profession

Tetra Laval donne 10 millions d'euros pour la recherche contre le Covid-19

La maison mère de Tetra Pak et Sidel a alloué 730 000 euros à des associations françaises, dont la Fondation de France et l’Institut Pasteur, pour limiter les effets d’une nouvelle propagation du virus. -[…]

Syntegon en légère hausse sur l'exercice 2019

Résultats

Syntegon en légère hausse sur l'exercice 2019

Tetra Pak se renforce dans l’analyse des performances

Acquisitions

Tetra Pak se renforce dans l’analyse des performances

All4Pack veut souligner l’importance de l’emballage

Rendez-vous

All4Pack veut souligner l’importance de l’emballage

Plus d'articles