Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Décryptage

Avec la gamme F, ADS augmente les cadences et baisse les prix

Tiziano Polito

Sujets relatifs :

,
Le spécialiste des souffleuses pour bouteilles de grande contenance est parvenu à augmenter cadences et souplesse tout en diminuant ses prix de revient et les coûts de fonctionnement pour l'utilisateur. L'encombrement au sol a aussi été réduit. Deux machines ont déjà été vendues.

Il y a des machines qui prennent du temps à être développées. La gamme F aura demandé exactement deux ans avant d'être commercialisée. C'est que ADS, son concepteur, a mis la barre très haut en cherchant à répondre à plusieurs objectifs à la fois : augmenter les cadences et la souplesse, réduire ses prix de revient, diminuer la consommation d'électricité, faciliter l'intégration de l'équipement, limiter l'encombrement. « La gamme F est issue d'une véritable politique de partenariat avec nos clients. Nous avons pris note de leurs attentes et tenté de les mettre en oeuvre, point par point », explique Lionel Ridosz, directeur industriel. Outre les cadences - 7000 bouteilles par heure sur le modèle G64, soit 30 % de plus par rapport à une machine comparable à 4 cavités -, la principale nouveauté de cette gamme de souffleuses linéaires nous vient de sa large fenêtre de processabilité. Pour permettre à la machine de travailler sur des formats de bouteilles très diversifiés, le constructeur est intervenu sur les fours, en cherchant, à la fois, à optimiser le flux d'extraction d'air et à mieux contrôler la chauffe des préformes.

Plaques poinçonnées

Plaques poinçonnées Le débit d'air est régulé à l'aide de plaques poinçonnées que l'utilisateur place autour des lampes à infrarouge, exactement comme l'on change de pièces de format sur une machine d'emballage. De plus, la puissance de chaque lampe est gérée individuellement - et non pas, comme avant, par groupes de lampes - de manière à chauffer la préforme davantage en certains endroits. « Grâce à ces aménagements, on passe très facilement d'un format de bouteille à un autre. C'est exactement ce que désire notre clientèle, notamment les conditionneurs à façon », observe Lionel Ridosz. Mais il n'y a pas que les performances. La gamme F a été conçue aussi dans un souci d'économies. Economies sur les prix de revient, avec davantage de standardisation dans les sous-ensembles (trémies, élévateurs...) pour proposer un prix final plus attractif. Economies sur la facture d'électricité, avec une refonte totale des circuits d'air comprimé et l'ajout de fonctions de recyclage qui permettent de réduire respectivement de 28 % et 63 % les consommations d'air haute pression et basse pression. Economies sur l'encombrement au sol enfin, avec un châssis qui a été raccourci de 25 %, la longueur de la machine passant de 6,30 à 4,80 mètres grâce, notamment, à la motorisation brushless de la partie transfert. Les brushless, en l'occurrence, constituent un autre point de rupture avec les précédentes machines produites par ADS. La majeure partie des entraînements mécaniques a, en effet, été remplacée par des servomoteurs, gage de souplesse et de précision. Outre la partie transfert, on retrouve des axes asservis sur le bloc de chauffe, au niveau de la tige d'étirement et de l'écarteur. Tous les automatismes de la gamme F ont été développés en partenariat avec B & R Automation. A noter, également, l'intégration de l'armoire électrique sur le châssis afin d'éviter le câblage et de faciliter l'installation de l'équipement chez le client. Enfin, le design n'a pas été oublié. Afin de casser son image de machines « blanches et cubiques », ADS opte pour des formes arrondies, de larges vitrages - qui permettent, au passage, à l'opérateur d'observer le fonctionnement de la machine - et des couleurs à dominante bleue. Deux machines ont d'ores et déjà été vendues : une en Europe du Nord, la seconde à un conditionneur américain.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

[Covid-19] Le Symop met en place un dispositif d’aide aux équipementiers

[Covid-19] Le Symop met en place un dispositif d’aide aux équipementiers

Le Syndicat des machines et technologies de production va agir selon trois axes que sont l’entraide professionnelle, l’accompagnement aux mesures d’aide et le soutien à la sortie de crise. - Emballages Magazine[…]

[Covid-19] Le Symop et le Geppia répondent aux questions des équipementiers

Profession

[Covid-19] Le Symop et le Geppia répondent aux questions des équipementiers

Interpack reporté à l’année prochaine

Profession

Interpack reporté à l’année prochaine

Quand l’écran de contrôle de la machine devient luxueux

Technologie

Quand l’écran de contrôle de la machine devient luxueux

Plus d'articles