Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Acquisitions

Tiziano Polito
Le constructeur français de machines flow-pack a été racheté par Hitech.

Spécialisé dans les lignes de conditionnement sous sachet souple, l’italien Hitech annonce le rachat d’Aucouturier, constructeur français de machines flow-pack et de plieuses en x. Etabli à Leini, près de Turin (Italie), Hitech a été fondé en 1987. La société fait partie du groupe Food Care Alliance, une fédération d’entreprises qui propose différents types de matériels pour le conditionnement de biscuits, chocolats et confiseries tels que des groupes d’alimentation, des machines flow-pack, mais aussi des encartonneuses robotisées et du matériel de convoyage. Food Care Alliance, qui compte une filiale en Asie, réalise un chiffre d’affaires de 28 millions d’euros avec 120 salariés.

 

Complémentarités. Ce rachat représente une bonne opération pour Hitech qui pourra faire jouer d’importantes complémentarités autant sur le plan du développement commercial que sur le plan technique. « Nous rachetons une entreprise très bien implantée en France et en Afrique du Nord, deux marchés sur lesquels nous souhaitons nous développer. De plus, nous pouvons compter sur la notoriété d’Aucouturier auprès des petites et moyennes entreprises alors que nous-mêmes  sommes plutôt présents chez les grand groupes », explique Rita Spatola, responsable marketing et communication de l’entreprise. Et d’ajouter : « Aucouturier possède également une très bonne expertise dans le conditionnement des biscuits, un secteur qui fait partie de nos priorités ». Le montant de la transaction n’a pas été dévoilé. Les deux entreprises exposeront ensemble au prochain Carrefour des fournisseurs de l’industrie alimentaire (CFIA) qui aura lieu à Rennes (Ille-et-Vilaine) du 10 au 12 mars.   

 

Leader sur son secteur. Aucouturier compte parmi les plus anciens constructeurs de machines d’emballage français. Son histoire remonte à 1947 quand Albert Aucouturier, ingénieur Arts et Métiers, décide de fonder sa propre entreprise à Montreuil, en banlieue parisienne. La société devient rapidement leader sur son secteur, le conditionnement sous film. Elle profite notamment de l’essor des cartes à puces dans le domaine de la téléphonie, au cours des années 1980, pour établir sa renommée. La suite est moins heureuse. Aucouturier est d’abord racheté par le groupe Finuchem puis déclaré en état de liquidation judicaire en 2003. Pierre-Marie Guérin se porte acquéreur des actifs de l’entreprise la même année puis effectue une restructuration avec, au menu, la fermeture de l’usine historique de Montreuil, le transfert de toutes les activités sur le site de Nangis (Seine-et-Marne) et une coupe claire dans les effectifs, ramenés de 95 à 27 personnes.


Trésorerie. Les affaires d’Aucouturier ayant repris, Pierre-Marie Guérin décide, trois ans plus tard, de racheter son concurrent français Sogem, lui aussi spécialisé dans les lignes de conditionnement flow-pack pour la biscuiterie et lui aussi placé en redressement judiciaire après un problème de trésorerie. Mais Sogem ne tiendra pas longtemps. La société nantaise qui, au sommet de son activité, employait 108 salariés pour 25 millions d'euros de chiffre d'affaires et comptait quatre filiales, est d’abord restructurée puis disparait complètement en 2008. D’après nos informations, Aucouturier était en vente depuis déjà plusieurs mois. Sa destinée est désormais entre les mains du président de Hitech, Mario Delsanto.

 

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Un labo de recherche chez Nestlé

Un labo de recherche chez Nestlé

La multinationale suisse veut rendre 100% de ses emballages recyclables ou réutilisables d'ici à 2025. - Connu par des marques comme Nespresso, Maggi ou Perrier, Nestlé va ouvrir un institut de recherche sur les[…]

Une étiquette pour le bien-être animal

Une étiquette pour le bien-être animal

TNA ouvre une nouvelle usine en Australie

TNA ouvre une nouvelle usine en Australie

Des lignes directrices pour les barquettes en PET

Profession

Des lignes directrices pour les barquettes en PET

Plus d'articles