Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Au premier semestre, Sidel est dans le rouge. Rendez-vous en novembre.

 

Tout un symbole ! Lors du dernier Drinktec Interbrau (lire 589), Sidel, le leader mondial des machines pour le soufflage des bouteilles en polyéthylène téréphtalate (PET), s'est fait battre dans les hautes cadences. Sig Corpoplast exposait, en effet, avec la Blomax 12 de la série III (lire 587), une souffleuse affichant une capacité garantie de 1 500 bouteilles par moule et par heure. Sur son stand, le constructeur a poussé sa machine à 1 660. Record du monde battu ! Pour le moment... Lors du prochain K 2001, Sidel va pousser sa Series2 à 1700 avec une bouteille de 26 grammes. Un record dans la difficulté ! A suivre... Rejoint sur le terrain de la technologie et bataillant avec un procédé barrière - Actis - qui ne décolle pas, Sidel doit faire face à une situation très difficile. Sans même parler de Tetra Laval qui attend l'avis de la Commission européenne, le 9 novembre prochain, pour savoir sur quel pied danser... Après le départ en catimini d'Albert Journo et l'arrivée discrète de Martin Pinot, Francis Olivier, le Pdg, est sur le départ. Entendu par la police, il doit répondre de manoeuvres frauduleuses. Représentant des petits actionnaires, le cabinet Deminor l'a attaqué en justice. La Commission des opérations de Bourse (COB) enquête. Mais une chose est sûre ! Quand Francis Olivier, l'homme qui a conduit avec brio Sidel au sommet, prédisait avec conviction et enthousiasme un succès sans précédent pour Actis - qui parle encore des royalties ? - dans la bière, il était difficile de faire la part entre ce qui relevait du rôle normal d'un patron et la volonté manifeste de relancer une entreprise à son apogée. Les ratés liés à l'industrialisation des Serie2 marquant sans doute un réel essoufflement de l'équipe de la première heure... Mais le décalage persistant entre le discours et la réalité a remis les pendules à l'heure ! Conclusion ? Des clients de Sidel sont allés voir ailleurs : Sig et Krones constituent des alternatives solides et crédibles. Et l'entreprise du Havre avait déjà fait savoir que ses chiffres seraient mauvais. Effectivement. Au premier semestre, le résultat net est négatif à 21,3 millions d'euros. Le résultat d'exploitation chute à 7,8 millions d'euros. Soit une marge opérationnelle de 1,6 %. L'entreprise triomphante des deux dernières décennies a vécu. La star de la Bourse est tombée. Le Sidel nouveau est attendu ! Rendez-vous en novembre.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

L’effet barrière à l’étude sur la bouteille en papier de Carlsberg

Innovation

L’effet barrière à l’étude sur la bouteille en papier de Carlsberg

Avec Paboco, le brasseur danois poursuit le développement de son projet lancé en 2015. - La bouteille de bière en papier de Carlsberg deviendra-t-elle bientôt une réalité ? En tout cas, le brasseur[…]

14/10/2019 | Matériaux biosourcésR&D
Coca-Cola revoit ses engagements à la hausse

Economie circulaire

Coca-Cola revoit ses engagements à la hausse

Kronenbourg à Obernai, 50 ans et de nouvelles capacités

Investissements

Kronenbourg à Obernai, 50 ans et de nouvelles capacités

Heinz fait basculer ses étiquettes pour apprendre à verser le ketchup correctement

Innovation

Heinz fait basculer ses étiquettes pour apprendre à verser le ketchup correctement

Plus d'articles