Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Anniversaire

Au Fispal, les Européens tentent de séduire le Brésil

Tiziano Polito

Sujets relatifs :

, ,
Les plus grandes firmes de la machine de conditionnement étaient rassemblées sur ce salon qui a vu passer 58 000 visiteurs en juin dernier.

Un franc succès. Plus de 58 000 visiteurs ont participé, du 12 au 15 juin dernier, à la dernière édition du Fispal, le salon des technologies de conditionnement qui s'est déroulé lieu au pavillon des expositions d'Anhemebi, dans la banlieue sud de São Paulo (Brésil). Une participation en hausse de 10 % par rapport à 2006 et qui ne peut que ravir les 2015 exposants accourus du monde entier. Certes, le Fispal n'est ni Emballage à Paris (108 000 visiteurs, 2 300 exposants en 2006), ni Interpack à Düsseldorf (176 000 visiteurs, 2 668 exposants en 2005), mais le Brésil et son énorme marché de 190 millions d'habitants attisent toujours plus les convoitises des équipementiers.

Un marché prospère

« Près de 18 % de la surface du pays est recouvert de terres cultivables. Nos fruits, légumes et céréales, disponibles en quantité et dans une variété que bien des pays peuvent nous envier, ne demandent qu'à être transformés et emballés. Nous progressons à pas de géants, mais nous pourrions faire plus, notamment à l'export, en accédant plus rapidement aux technologies », faisait remarquer Ricardo Santos Neto, fondateur du Fispal, au cours de la conférence introductive. Ce n'est donc pas un hasard si autant d'entreprises étrangères, en particulier européennes, ont décidé de participer à la manifestation. Dans le « food » comme dans les boissons, toutes les grandes firmes de la machine d'emballage étaient présentes, à commencer par les Allemands KHS et Krones, en passant par les Italiens Sipa et Sacmi, sans oublier les Français Serac, Sidel et Sleever International. Le Suédois Tetra Pak, qui n'est pourtant pas un habitué des salons dédiés à l'emballage, ne faisait pas exception. Bien au contraire, il a fait dans le grandiose en aménageant à l'occasion du cinquantième anniversaire de sa présence au Brésil un stand de 1 540 m2 - le plus grand du salon - sur lequel étaient exposées une ligne pour le remplissage de ses nouvelles briques Tetra Gemina et une pour le Tetra Recart, son conditionnement pour la conserve de produits en morceaux. « Nos attentes sont confirmées par d'excellentes prévisions de ventes », explique, satisfaite, Heloisa Rios, directeur marketing de la filiale brésilienne. Le mastodonte suédois peut se réjouir, lui qui a quasiment le monopole sur ce marché de 9 milliards de briques par an. Mais la concurrence commence à réclamer sa part du gâteau, même si elle part avec un handicap, celui de la présence sur place. « Or, confie un intervenant, pour un tas de raisons fiscales et commerciales il vaut mieux disposer d'une structure permanente pour faire des affaires ici ». En effet, présent au Brésil depuis 5 ans, Sig Combibloc commence à peine à recueillir les fruits de ses investissements. « Nous cherchons à nous démarquer en apportant une solution différente sur des segments comme les soupes, les concentrés, les préparations culinaires. L'objectif est de devenir de véritables partenaires pour nos clients, pas de simples fournisseurs d'emballages », déclare Luciana de Paula Galvao, responsable de la filiale. Le discours semble marcher. Avant la fin de l'année, Sig Combibloc aura doublé le nombre de ses clients en Amérique latine

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Carbiolice passe un cap dans le compostage

Economie circulaire

Carbiolice passe un cap dans le compostage

La filiale de Carbios a obtenu la certification OK Compost Home pour des emballages rigides en PLA tels que les pots et les barquettes. - Les succès se suivent, mais ne se ressemblent pas pour Carbios et sa filiale Carbiolice. Alors que[…]

Une nouvelle carte pour Medelpharm

Stratégie

Une nouvelle carte pour Medelpharm

Siemens et Coca-Cola partenaires en Chine

Investissements

Siemens et Coca-Cola partenaires en Chine

Pregis muscle la production de machines et sachets pour l'e-commerce

Investissements

Pregis muscle la production de machines et sachets pour l'e-commerce

Plus d'articles