Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Aries Packaging, un Champion caché des machines dans le Grand Est

TP

Sujets relatifs :

 

Le Tour de France des Champions cachés continue. Editeur de l'Usine Nouvelle, d'Emballages Magazine ou encore de LSA, Groupe Industrie Services Info (GISI) s'est intéressé au Grand Est. Et a sélectionné Aries Packaging, une société troyenne qui affiche des chiffres éloquents : des ventes en hausse depuis cinq années - 22 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2002 soit +122 % par rapport à 1998 -, une rentabilité de 6,4 % et surtout un leadership européen dans la construction de machines de suremballage pour produits frais. Rien que ça ! L'histoire d'Aries Packaging est liée à celle de son fondateur, Pascal de Guglielmo. Autodidacte, il débute sa carrière professionnelle vers la fin des années 1960 dans la machine à tricoter. Normal : nous sommes à Troyes (Aube), capitale de la bonneterie. Mais quelques années plus tard la crise du textile explose en entraînant une vague de fermetures. En quête de débouchés, l'industrie locale trouvera un créneau dans les machines spéciales. Féru de mécanique, Pascal de Guglielmo profite de l'occasion pour intégrer Cetra une jeune entreprise qui se spécialise dans l'encaissage. Il en gravira les échelons jusqu'en 1992, année au cours de laquelle il décide de la quitter pour fonder Aries Packaging, avec cinq partenaires. « Nous avons commencé avec peu de moyens dans une conjoncture difficile », explique-t-il. Mais son expertise dans la mécanisation du carton l'aidera. Trois clients - Isover, Martell, Danone - lui font confiance dès le départ. Puis, progressivement, l'entreprise construit sa réputation auprès de grands comptes de l'industrie alimentaire. Sa recette ? Proposer des solutions associant grandes cadences et flexibilité. Aries, qui sera l'un des premiers constructeurs français à utiliser, dès 1994, les servomoteurs, fera de la R&D un axe prioritaire. Il lui consacre aujourd'hui 5 % de son chiffre d'affaires. En parallèle, sa progression fulgurante - notamment à l'export - lui donnera les moyens de racheter Cetra en 2001. A la tête d'une entreprise capable d'intervenir de la sortie de la ligne de conditionnement à la palettisation, Pascal de Guglielmo estime qu'il reste encore à faire pour améliorer les machines d'emballage. Son credo ? Exploiter davantage les possibilités offertes par les robots.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Deux défis majeurs pour Adivalor

Economie circulaire

Deux défis majeurs pour Adivalor

Alors que la loi sur l’économie circulaire maintient la filière de gestion des déchets de l’agrofourniture, celle-ci vise un taux de collecte de 100% d’ici à 2030 et le recyclage de tous les[…]

26/02/2020 | IndustriePlastiques
RKW accroît ses capacités de sacs-poubelle

Investissements

RKW accroît ses capacités de sacs-poubelle

Sealed Air en faible croissance

Résultats

Sealed Air en faible croissance

Les cessions d’actifs pèsent sur les résultats de Ball

Résultats

Les cessions d’actifs pèsent sur les résultats de Ball

Plus d'articles