Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Arcelor Packaging lance Maleïs, un acier pour fonds à ouverture facile

AJ

Sujets relatifs :

,
 

Annoncée depuis quelques mois, la nouvelle gamme d'aciers d'Arcelor Packaging International vient d'être lancée. Baptisée Maleïs, elle présente une ductilité et des caractéristiques mécaniques accrues. Elle offre, en effet, un taux moyen d'élongation pouvant atteindre 10 %, ce qui permet de réaliser l'opération de mise en forme optimisée du rivet d'un fond à ouverture facile, application cible de cet acier. En outre, Maleïs contribue à réduire les efforts d'ouverture. Le poids des boîtes s'en trouve allégé de 15 % environ et l'épaisseur des fonds diminuée de 10 % au moins. « Nous contribuons de la sorte aux objectifs de réduction à la source », souligne Jean Fournier, le chef de projet. Issu de quatre années de recherche et développement, « ce produit représente une véritable rupture dans une industrie où il y a eu peu d'innovations ces derniers temps, annonce Philippe Capron, le Pdg du leader mondial de l'acier pour emballage, et il doit constituer une nouvelle référence dans les années à venir. » Ces performances sont obtenues par modification de la structure du matériau, lors de l'opération de recuit continu, du refroidissement en particulier. Celui-ci est obtenu par le soufflage d'un gaz à base d'hydrogène, à la température de 50 °C et à la vitesse de 400 kilomètres par heure, sur la bande défilant à 700 mètres par minute. La température de la bande passe ainsi de l'ordre de 650-680 °C à 200 °C en quelque trois secondes. « Cela permet de s'affranchir de l'élaboration d'une composition chimique complexe en amont, qui serait une voie plus coûteuse et plus dangereuse en termes d'hygiène alimentaire », précise Jean Fournier. Pour ce faire, une ligne de production de l'usine de Basse-Indre (Loire-Atlantique) a dû être adaptée, ce qui a représenté un investissement de 15 millions d'euros. Plus de 5 000 tonnes d'acier Maleïs ont déjà été fabriquées. Mais il est encore en phase de qualification chez les principaux clients d'API, en Europe et aux Etats-Unis. Le sidérurgiste espère, à terme, l'imposer dans d'autres applications, telles que les emballages alimentaires emboutis ou les composants d'aérosols, et pouvoir ainsi affecter la quasi-totalité de la production de Basse-Indre, quelque 350 000 tonnes sur un total de 400 000, à cette gamme.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Les capsules se trient aussi et Heineken l'écrit

Economie circulaire

Les capsules se trient aussi et Heineken l'écrit

Parce que les capsulent de bière, en acier, se recyclent, le brasseur l’indique dessus désormais. - Alors qu’ils sont 89% à trier leurs emballages et 51% à le faire de manière systématique,[…]

27/11/2020 | CapsulesBières
Consignes de tri : peut mieux faire…

Economie circulaire

Consignes de tri : peut mieux faire…

Conserve et gastronomie font bon ménage

Conserve et gastronomie font bon ménage

Mauser se renforce en Italie

Acquisitions

Mauser se renforce en Italie

Plus d'articles