Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Après le retrait d'Elopak, Rank est en passe de reprendre le suisse Sig

TP AJ HS

Sujets relatifs :

, ,

Les deux spécialistes de l'emballage en carton pour liquides que sont le norvégien Elopak et le suisse SIG ne fusionneront pas ! En effet, le conseil d'administration de SIG a annoncé que Rank détenait 22% de son capital et qu'il envisageait d'augmenter son offre à 435 francs suisses par action, payable en cash. Une « offre recommandée » par le conseil d'administration de SIG. Le consortium anglo-norvégien Ferd/CVC a, de son côté, renoncé à relever son offre sur le fabricant suisse de machines d'emballage. Ferd/CVC ne détient désormais plus que 2,38% du capital de SIG après avoir vendu 8,24% du capital en sa possession. Et le consortium va, en outre, vendre ses dernières actions. L'affaire semble donc entendue. Pour mémoire, SIG qui possède deux filiales dans l'emballage -Combibloc, dans les briques aseptiques en carton, et SIG Beverages dans les emballages en plastique pour boissons - faisait l'objet d'une OPA depuis plusieurs mois. Deux groupes étaient sur les rangs : le duo composé par le norvégien Ferd, propriété d'Elopak, et le britannique CVC Partners, d'une part, et le milliardaire néo-zélandais Graeme Hart qui s'est invité à la table des négociations via sa holding Rank, d'autre part. Rank avait lancé son offre sur le numéro deux mondial de la brique aseptique en carton fin décembre 2006, pour un montant d'environ deux milliards de dollars américains. En jeu ? La place de numéro deux mondial de la brique en carton derrière Tetra Pak (Tetra Laval). De son côté, dans le cadre de la procédure dite simplifiée mise en oeuvre lorsqu'une transaction ne soulève pas, a priori, de problèmes sérieux de concurrence, la Commission européenne a annoncé qu'elle allait autoriser le rachat par Rank estimant qu'il ne faussait pas le jeu du marché. Le néo-zélandais contrôle l'australien Burns Philip, un acteur majeur de l'industrie agroalimentaire. Et pourrait devenir un incontournable de l'emballage : en 2006, il a acquis le papetier Carter Holt Harvey en Australie puis les emballages en carton pour boissons d'International Paper aux Etats-Unis. Sa prochaine cible ? Pourquoi pas le polyéthylène téréphtalate (PET) dont Amcor souhaite se désengager en Europe...

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

G. Pivaudran retenu au sein du plan France relance et Territoires d’industrie

Investissements

G. Pivaudran retenu au sein du plan France relance et Territoires d’industrie

Le spécialiste de l’aluminium fait partie des onze entreprises occitanes du plan France relance et Territoires d’industrie. Ce programme doit aider G. Pivaudran à financer son projet pour installer une nouvelle ligne[…]

15/01/2021 | Hygiène-BeautéAluminium
Le recyclage des bouteilles souffre d’une collecte insuffisante

Economie circulaire

Le recyclage des bouteilles souffre d’une collecte insuffisante

Huber Packaging passe sous pavillon mexicain

Acquisitions

Huber Packaging passe sous pavillon mexicain

Vaisselle à usage unique ou réutilisable, une ACV rebat les cartes

Profession

Vaisselle à usage unique ou réutilisable, une ACV rebat les cartes

Plus d'articles