Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

COR

Sujets relatifs :

Le plan de restructuration entamé au printemps 2002 par Amcor Flexibles sur le site de Venthenat établi à Barbezieux (Charente) touche à sa fin. Sur les 260 salariés employés à l'époque sur le site spécialisé dans les emballages alimentaires, 68 au lieu de 88 annoncés auront vu leur poste supprimé. Côté financier, l'entreprise aura investi 5 millions d'euros dans son redressement, avec l'achat de nouvelles machines de transformation d'emballages souples après avoir convaincu le siège australien du groupe de son avenir, tandis que dans le même temps, Amcor fermait son usine avignonnaise. Pour Philippe Ferrand, directeur de l'unité charentaise, il fallait trouver un équilibre. Qui précise : « Economie sur les matières premières, augmentation des prix de vente, ont été les lignes directrices. Nous avons perdu quelques clients et notre chiffre d'affaires a baissé de 10 % sur un an, mais nous avons recentré notre activité vers de nouveaux produits, que nous allons désormais développer. »

Nouveaux marchés. Pour l'usine de Barbezieux, il s'agit de trouver également de nouveaux marchés. L'entreprise s'intéresse particulièrement à celui des produits stérilisables en conserve souple ou les sachets tenant debout, spécialités pour lesquelles elle est en phase d'homologation. Sur une situation assainie, Amcor Venthenat se retrouve en 2003 dans une position transitoire, et ses responsables se donnent deux à trois mois pour trouver de nouveaux marchés : « Nous sommes en pourparlers avec plusieurs intervenants. Nous revenons très fort sur le marché du yaourt et nous développons la technologie du stérile. Dans le petfood, nous sollicitons Nestlé, Nestor-Food, avec qui nous sommes en cours d'homologation ».

Méthodes. Aluminium, polypropylène cast, polyamide orienté (OPA), polyéthylène, polyester, sont les matériaux désormais traités sur le site, ce qui oblige l'entreprise à former son personnel à de nouvelles méthodes. Le groupe, déjà présent sur ce marché, apportera le savoir-faire de ses techniciens, occupés précédemment dans d'autres unités. « Nous nous sommes fixé des objectifs de progression avec un plan de développement sur trois ans. Nos nouveaux marchés devraient apporter une progression de 30 % de notre chiffre d'affaires. Nous sommes dans une phase constructive ascendante, rebâtissant sur des bases saines un nouveau portefeuille clients, avec de nouveaux moyens, après dix ans d'immobilisme en investissements », souligne Philippe Ferrand.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

RPC Emballages Moirans vient de voir sa gamme de conditionnements approuvée par l'Organisation des Nations unies (ONU) pour le transport des produits dangereux. Ces derniers sont tous ceux qui présentent un risque pour la santé, la sécurité, la[…]

09/02/2009
Impress signe avec Megasa

Impress signe avec Megasa

Greiner cède ses boîtes composites

Greiner cède ses boîtes composites

Plus d'articles