Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Alimentaire : Guillin finalise la prise de contrôle de Socamel Rescaset

Sujets relatifs :

 

Chronique d'un mariage annoncé ! Spécialisé dans les barquettes en plastique pour les métiers de bouche, Guillin (Lire 586) est enfin devenu propriétaire de Socamel Rescaset en rachetant 77,33 % des actions au fonds d'investissement Apax Partners. Le groupe porte ainsi sa participation dans le capital de Socamel à 96,24 %. Cette cession se situe dans le prolongement de l'accord signé en juillet dernier avec Apax et intervient deux ans après la première prise de participation de Guillin dans Socamel. D'un point de vue financier, la transaction a été effectuée au prix de 29,58 euros par action. Ce qui valorise Socamel à 29,2 millions d'euros. Sur le plan stratégique, l'opération n'est pas des moindres pour Guillin. Tout d'abord, elle permet au groupe de se renforcer sur le marché de la restauration hors domicile, domaine de compétence historique de Socamel. Ce dernier, qui a développé son activité autour de deux métiers, le matériel - machines de conditionnement, de scellage mais aussi équipements de réfrigération et de transport - et les consommables, s'est imposé dans les solutions complètes de conditionnement à destination des collectivités. Notamment dans la liaison froide... « Outre d'évidentes complémentarités dans nos activités, nous allons bénéficier de l'expérience de Socamel sur ces marchés en termes de réseaux commerciaux, de service après-vente mais aussi de connaissances sur le fonctionnement des appels d'offres », explique François Guillin, Pdg du groupe éponyme. C'est le cas pour la restauration hospitalière, un marché difficile à pénétrer et réputé pour sa complexité. « Puis nous allons nous enrichir de l'expertise de Socamel dans les machines de scellage ce qui renforce notre offre en solutions complètes et nous différencie de la concurrence », poursuit François Guillin. Sans oublier que Guillin accède à des technologies à forte valeur ajoutée. Comme le Cook in Pack, une barquette à valve pour la cuisson dans l'emballage brevetée par Socamel. Une opération réussie, donc, pour Guillin qui affiche un chiffre d'affaires de 144,5 millions d'euros dont 43 % à l'export. Et, fort des quelque 69 millions d'euros de chiffre d'affaires de Socamel, il ambitionne, plus que jamais, de devenir le leader européen dans ses métiers.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

[Covid-19] L'emballage plastique a su s'adapter

Indicateurs

[Covid-19] L'emballage plastique a su s'adapter

Les entreprises de la filière sont mobilisées et solidaires, d'après une enquête réalisée par Elipso auprès de ses adhérents pour mesurer l'impact de la crise du Covid-19. A court[…]

08/04/2020 | Hygiène-BeautéSanté
« L’emballage plastique est un élément fondamental dans une telle crise » pour Sophie Guillin

Entretien

« L’emballage plastique est un élément fondamental dans une telle crise » pour Sophie Guillin

Sonoco et Tellus lancent Natrellis

Economie circulaire

Sonoco et Tellus lancent Natrellis

Du rPET dans des opercules thermoscellables

Economie circulaire

Du rPET dans des opercules thermoscellables

Plus d'articles