Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

Economie circulaire

Agrion fait le point sur « la révolution des emballages »

HS

Sujets relatifs :

, ,
 

Vaste sujet : c'est, en effet, sous le thème de « La révolution des emballages » que Agrion, « une communauté d'entreprises qui partagent les mêmes préoccupations concrètes dans les domaines de l'énergie, des matières premières et du développement durable », a réuni, le 15 octobre, une table ronde qui réunissait Casino, Danone, Tetra Pak, BASF et M-real comme intervenants avec Emballages Magazine comme animateur. Clairement placée sous le signe du développement durable, cette matinée a fait la part belle au bilan carbone. Une révolution qui prolonge les initiatives d'une filière qui développe la réduction à la source et ses filières de valorisation depuis déjà quinze ans. Si, comme l'a montré Giorgio Zambonini de BASF, l'introduction des bioplastiques constitue un réel challenge pour des chimistes qui passent d'une ressource fossile à des ressources renouvelables, Christophe Baudry de M-real a montré à quel point un papetier maîtrisait aujourd'hui sa ressource naturelle que constitue le bois au travers de certifications mais aussi de traçabilités des flux. Pour Tetra Pak (Tetra Laval), Patrick de Noray a, de son côté, présenté l'analyse de cycle (ACV) qui compare les emballages de boissons (lire 880) en carton, en verre et en plastique. L'occasion pour la salle d'évoquer le fait que le calcin est, peut être, pour les verriers une matière première renouvelable au même titre que le bois pour le carton. Un point que la norme Iso 14 044 relative aux ACV ne traite pas vraiment... Pour illustrer l'engagement d'une grande marque dans le combat pour l'environnement, Bruno Siri de Danone a multiplié les exemples de réduction à la source d'emballages. Un échange avec la salle a alors montré que réduction à la source ne rimait pas forcément avec réduction du nombre d'emballages : les consommateurs veulent, en effet, des quantités plus petites et/ou fractionnables, c'est une donnée du marché. Un point de vue que partage Thibault Pinoteaux de Casino, un distributeur qui a mis en place une démarche d'écoconception systématique et ouvert le chantier de l'étiquetage carbone. Reste que le premier juge de la pertinence d'un emballage demeure, au final, le consommateur.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


Nous vous recommandons

Des Français friands du vrac

Profession

Des Français friands du vrac

L’ObSoCo a interrogé 4 001 Français sur leur perception de l’économie circulaire. - Avec le concours de Citeo, la société agréée pour la valorisation des emballages et papiers[…]

(Re)set passe au pilote

Economie circulaire

(Re)set passe au pilote

Henkel veut réduire les films de palettisation

Economie circulaire

Henkel veut réduire les films de palettisation

Rendez-vous en 2022 avec CelluWiz

Profession

Rendez-vous en 2022 avec CelluWiz

Plus d'articles