Nous suivre Emballages Magazine : l'actualité de l'emballage et du conditionnement

A Luxe Pack, de l'innovation, de l'environnement et du... luxe

MIRABELLE BELLOIR

Sujets relatifs :

, ,
Malgré un contexte économique tendu, le luxe a ses adeptes. Les exposants présents sur le dernier Luxe Pack Monaco en octobre dernier étaient confiants et s'appuyaient sur leurs dernières innovations. Des innovations pratiques ou étonnantes, respectueuses de l'environnement et élégantes qui ont suscité un vif intérêt.

Innover. C'est la réponse des exposants du dernier Luxe Pack Monaco. Si tous admettent que la crise financière et économique aura des conséquences sur leurs activités respectives, ils temporisent ses effets. Et c'est en proposant à leurs clients des solutions originales qu'ils espèrent ne pas être affectés. Sur les stands donc, les 6 478 visiteurs du salon, qui s'est tenu au Grimaldi Forum du 28 au 31 octobre 2008, ont pu découvrir les nombreux emballages pour produits de luxe innovants. Les marques de cosmétiques sont à la recherche perpétuelle de nouveaux gestes beauté à proposer aux consommateurs. Pour les aider, les fabricants leur soumettent de nombreuses idées à l'instar d'Alcan Packaging Beauty. Pour Luxe Pack, Michel Limongi, directeur de la création, a présenté les dernières solutions cosmétiques « clé en main » du groupe. Citons notamment, le « Fan Brush Compact » (1), un compact qui renferme en réalité deux fards à jour de teintes différentes : une claire pour illuminer la partie supérieure de la pommette et une foncée pour en accentuer le creux. L'originalité de ce produit est surtout due à son pinceau conçu pour épouser parfaitement la pommette. Il permet d'appliquer les deux produits en une seule fois. De plus, le pinceau présente deux tailles de poils qui déposent des quantités différentes et adéquates de produit sur la joue. Cosmogen mettait, pour sa part, en avant son produit phare, le Pump'n Tint, système doseur airless avec large applicateur en poils synthétiques et rechargeable qui abrite désormais une pompe Rexam. Le capot de ce produit est muni d'un harpon permettant d'extraire facilement la recharge vide et de la remplacer. Cosmogen travaille sur de nouveaux applicateurs pour ce produit comme un roller métallique pour une sensation « effet glacé ». Effet métal brossé La sollicitation du toucher est d'ailleurs de plus en plus présente dans les nouveaux produits. Par exemple, PlayBoy, pour son parfum, a choisi le Skinsleever de Sleever International pour donner un effet métal brossé à son flacon (2). D'ailleurs, pour sensibiliser les visiteurs à l'importance de ce sens dans la conception des packaging, l'agence de design « Le toucher minuscule » était présente. Cette agence est spécialisée dans le design visuo-tactile des objets, elle a notamment travaillé sur des flacons de parfum Lolita Lempicka. Autre sens sollicité : la vue. Certains jouent avec les matières pour mieux nous tromper. Cosfibel propose une collection de sacs multimatériaux avec des rendus étonnant. La société a notamment mis au point un sac présentant un effet vinyle matelassée qui est en réalité une simple plaque de polystyrène plaxé noir thermoformée (3) ! De son côté, DuPont Cosmetics Solutions présentait une technologie de moulage novatrice, basée sur le surmoulage d'inserts en polymère avec son Surlyn. Cette technologie permet d'obtenir un flacon ressemblant à du verre mais avec une forme de paroi interne différente de la forme externe, ce que le verre ne permet pas (4). De toutes nouvelles perspectives sont ainsi ouvertes pour les pots et flacons à parois épaisses de produits cosmétiques et de parfums. Dans la catégorie « trompe-l'oeil » également, Rexam propose « Illusion », une technique de laquage de parois internes de pièces très profondes (5). Cette technologie est une alternative au surmoulage ou à un assemblage de deux pièces. Eco-conception Des produits luxueux mais respectueux de l'environnement : telle est l'équation à résoudre. L'éco-conception était logiquement le thème principal des conférences de ce dernier Luxe-Pack. Le dernier jour du salon était d'ailleurs dédié au développement durable. Une dizaine d'intervenants se sont succédé lors de cette journée de congrès baptisé « Desirable et Durable - That's ecodesign ! » et ont débattu sur comment limiter l'impact du packaging sur l'environnement. Cette journée était proposée et animée par des membres du Pan-european brand design association PDA), association regroupant plus de 70 agences de design issues de 17 pays afin d'échanger sur les thèmes d'actualité et de design. Parmi les solutions proposées par les exposants pour protéger l'environnement, SGD présentait une gamme de standard entièrement réalisée en verre recyclé avec Gaia. Pinard Emballages, quant à lui, propose une gamme de standard en polyéthylène recyclé (RPET) à 25 %. Mais même si les clients veulent des produits écologiques, ils désirent toujours des produits beaux, élégants, luxueux. Quitte à faire quelques concessions sur l'écoconception... Pierres et cristaux sont à l'honneur sur des sacs, des boîtiers de maquillage, des bouteilles... Jusqu'à présent, la pose de strass et cristaux était manuelle et, de fait, longue et onéreuse. Swarovski a mis au point une technique de pose semi-automatique. Les cristaux sont déposés sur un film selon un motif qui sera ensuite appliqué sur des flacons ou des bouchons. Baptisée « Hot-Fix », cette technologie a été développée en partenariat avec SGD pour la pose sur le verre (6) et RPC Beauté pour la pose sur le plastique. Luxe Pack est aussi l'occasion pour les fabricants de présenter leurs nouveaux concepts ou de réaffirmer leur identité. Ainsi, Pfeiffer mettait en avant la nouvelle image de sa division Beauté. Nouveau logo, nouveau visuel (7), une palette de couleurs harmonieuse du stand à la documentation en passant par les cartes de visite... Pfeiffer veut ainsi donner une identité cohérente et élégante à sa division Beauté à la hauteur de ses ambitions : « devenir une référence forte de la cosmétique premium ». LITE4U De son côté, M-real Consumer Packaging mettait en avant son dernier concept pour ses cartons : « LITE4U ». Le concept « LITE4U » voulant dire : "Lightweighting" pour l'allégement de ses cartons, "Innovative" pour le développement de nouveaux produits, "Time" pour le gain de temps apporté par des cycles de production plus courts, "Environment" pour les efforts du groupe en matière de développement durable, "4 mills" pour les quatre usines de M-real et "Unique" pour une offre unique. Le cartonnier a concentré cette dernière sur cinq produits, contre dix auparavant, pour simplifier le choix de ses clients. Luxe Pack permet aussi à de jeunes divisions de se faire connaître comme la nouvelle division Packaging de Maesa créée cet automne et qui propose des coffrets (8), des boîtiers et des sacs pour des produits premium. Avec un visitorat en augmentation de 5,83 % par rapport à l'année dernière, Luxe Pack Monaco demeure le rendez-vous incontournable pour les fabricants d'emballages de produits de luxe. La prochaine édition, toujours organisée par Idice (ETAI), aura lieu du 20 au 23 octobre 2009.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Emballages Magazine


offres d’emploi
Toutes les offres d’emploi
PREPARATEUR DE COMMANDES H/F

Saint-Pierre-en-Faucigny

Responsable logistique H/F

Charleville-Mézières

Nous vous recommandons

Antalis lance Olin Origins

Profession

Antalis lance Olin Origins

Le distributeur de papiers lance une « gamme écoconsciente » pour les marques de luxe soucieuses d’environnement. - « Des teintes organiques et naturelles au toucher subtil et doux » : telle est la[…]

24/09/2021 | Tous secteursDesign
Domino aide P&G à s’adresser aux malvoyants

Technologie

Domino aide P&G à s’adresser aux malvoyants

Monoprix retire un smoothie True Fruits

Profession

Monoprix retire un smoothie True Fruits

Le groupe Team Créatif obtient la certification B-Corp

Stratégie

Le groupe Team Créatif obtient la certification B-Corp

Plus d'articles